Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

SUR LA PLAGE DE CHESIL, DOULEURS ET SENTIMENTS

Publié le 13 Août 2018 par Romain Jankowski in dossiers

Nous sommes en 1962 dans une Angleterre encore corsetée par des conventions sociales étouffantes. Florence et Edward, la petite vingtaine, viennent de se marier. Aussi inexpérimentés l'un que l'autre, ils passent leur première nuit ensemble dans un hôtel guindé sous l'œil un rien moqueur du personnel. Totalement tétanisés à l'idée de faire le moindre faux-pas, ils se souviennent, chacun, de leur rencontre. Florence, brillante violoniste élevée dans une famille fortunée et conservatrice, était tombée sous le charme d'Edward, aspirant écrivain issu d'un milieu plus modeste…  

LA GENESE

Au commencement, SUR LA PLAGE DE CHESIL est un roman écrit par Ian McEwan, paru en 2007 dans les librairies et reste l'un des romans contemporains les plus reconnus en Angleterre. Immense succès en librairie, le cinéma ne pouvait que s'intéresser à une telle histoire même si la productrice du film, Elisabeth Karlsen, s'était intéressée à l'adaptation avant même la parution du roman. Elle contacte alors l'agent de l'auteur, Stephen Durbridge, qui lui confie qu'un projet d'adaptation est déjà confié à Ang Lee. 

Il faudra attendre quelques années pour que les événements se bousculent. En 2015, alors qu'elle assiste à une fête en l'honneur des 25 ans de BBC FILM, elle se retrouve de nouveau face à Durbridge qui lui avoue que le projet est au point mort. Une aubaine pour elle qui lui montre de nouveau son enthousiasme pour redonner vie à un futur film. L'auteur lui-même ayant abandonné cette idée après de nombreux rebondissements (il avait écrit plusieurs versions du scénario, notamment pour Sam Mendes), Karlsen parvient à rapidement monter sa production. Sous l'égide de la société NUMBER 9 FILMS, la productrice et son associé Stephen Wooley, elle réunit d'autres financements et s'attarde sur le choix du réalisateur, Dominic Cooke, l'un des meilleurs metteurs en scène de théâtre anglais, qui a été directeur du Royal Court. 

Intéressé par le projet, Cooke rencontre l'auteur du roman pour lui exposer ses intentions, notamment la modifications de quelques passages qui lui semblent inadéquates pour la version cinéma. Enthousiaste, lan McEwan accepte de retravailler le scénario avec le réalisateur et, ensemble, ils aboutissent à une histoire semblable au papier qui trouve malgré tout sa propre voie. Le processus de casting peut alors commencer. 

 

INTERPRETATIONS POINTUES

Très rapidement, Saoirse Ronan a été choisi pour interpréter Florence. Sublime dans BROOKLYN, la jeune actrice était enchantée de se glisser dans la peau de ce personnage

sensible et dépendante de son contexte. L'histoire aborde la pression sociale que subissent les jeunes gens pour qu'ils adoptent un comportement en phase avec ce que la société demande. L'intrigue se déroule dans les années 60, mais elle pourrait tout-à-fait être contemporaine. D'ailleurs, pour s'immerger dans cette époque désormais lointaine, le réalisateur a remis une documentation pointue à ses acteurs pour qu'ils s'imprègnent de l'atmosphère des 60s. 

Pour jouer Edward, Billy Hole (le récent A L'HEURE DES SOUVENIRS) fut sélectionné parmi de nombreux candidats. C'est la complémentarité avec Ronan qui l'a aidé puisque suite à une audition avec l'actrice, la production décide de définitivement l'engager. Il doit donner vie à un personnage complexe qui agit parfois durement. Sa colère et son indignation se mêlent à un blocage émotif qui lui fait souvent perdre ses moyens. 

 

UN CONTEXTE RICHE 

SUR LA PLAGE DE CHESIL est un roman très particulier à plusieurs égards. Il se déroule pour l'essentiel en 1962 - année où se marient Florence et Edward -, juste avant l'avénement d'une nouvelle culture propre à la jeunesse et d'une révolution sexuelle qui allaient secouer le monde occidental. Par ailleurs, le principal lieu de l'action est la plage de Chesil, un site extraordinaire (voir photo ci-contre) et riche d'une atmosphère prégnante. 

A l'aube des années 60, le "swinging london" n'est pas encore arrivé, les Beattles ne sont pas encore connus et les jeunes adultes sont encore dans une bulle traditionnelle et conservatrice.

Venant de deux milieux sociaux différents, Florence et Edward n'ont pas les mêmes attitudes ni personnalités. S'adaptant l'un à l'autre, ils ne peuvent soustraire aux regards communs d'une société corsetée qui ne leur convient guère. SUR LA PLAGE DE CHESIL aborde également la sexualité et ces difficultés à se donner quand l'acte devient presque un élément punitif pour le jeune couple. Edward est tiraillé par cette force intérieure qui le pousse à de mauvaises réactions. Une ambiguïté du livre bien conservée dans le long-métrage.

Comme un besoin de se rappeler le passé pour mieux préparer l'avenir, les deux époux se revoient dans leurs premiers instants où l'insouciance et l'amour étaient plus forts que tout. Chesil devient alors le vecteur d'une mélancolie qui s'installe à l'aube des dernières heures d'une époque révolue.

SUR LA PLAGE DE CHESIL sort ce mercredi 15 Août.

La bande-annonce disponible ci-dessous :  

 

 

Commenter cet article