Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de NEUILLY SA MERE, SA MERE

Publié le 14 Août 2018 par Romain Jankowski in critiques

En 2009 est sortie NEUILLY SA MERE, une comédie tout-à-fait sympathique qui a réussi à être le succès-surprise de l'été aux côtés des mastodontes qu'étaient HARRY POTTER 6, L'AGE DE GLACE 3 ou encore LA-HAUT. Résultat ? 2,5 millions d'entrées. Neuf ans plus tard, on prend les mêmes et on recommence pour une satire politique d'une France qui a bien changé.

Irrévocablement, le constat est là : NEUILLY SA MERE n'avait aucunement besoin d'une suite. Celle-ci s'engouffre dans une médiocrité confondante ne parvenant jamais à retrouver le ton bon enfant du précédent. Les gags sont peu réussis et le regard politique s'emmêle les pinceaux (sauf cet arabe "trumpisé" qui se prend pour un répliquant de Marine Le Pen, ses séquences faisant souvent mouche). 

Même la réalisation semble avoir été bâclée (les cadres sont étonnamment vides) et quelques autres choix sont absurdes (la musique de MHD revient à peu près neuf fois dans le film, sans que l'on ne comprenne vraiment pourquoi). Tout cela nuit globalement à un projet qui ne va nulle part et qui ne conduit qu'à des passages obligés (les histoires de coeur de Sami, la montée politique de Charles, l'affaire de l'entreprise de porc) qui ennuient franchement. Heureusement, quelques scènes sauvent le film (Valérie Lemercier est redoutable en bourgeoise détestable, le français qui se prend pour un arabe, quelques autres clichés habilement détournés) et on a plaisir de revoir Samy Seghir qui mériterait d'apparaître plus souvent dans le cinéma français. Mais globalement, NEUILLY SA MERE, SA MERE est un échec. 

 

AVIS GLOBAL : On s'y attendait un peu, mais la vision nous le confirme : cette suite n'était pas très utile. Reste quelques scènes cocasses qui ne parviennent pas à nous empêcher de bailler...

NOTE : 07 / 20

 

NEUILLY SA MERE, SA MERE  1h42

Un film réalisé par Gabriel Julien-Laferrière

Avec Samy Seghir, Jérémy Denisty, Denis Podalydès, Sophia Aram.

critique de NEUILLY SA MERE, SA MERE
Commenter cet article

Veritas 27/08/2018 10:42

oui mais un carton auprès du publique, comme quoi le français ne suit pas forcément les critiques de ceux qui vivent que pour le cinéma....