Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de EQUALIZER 2

Publié le 16 Août 2018 par Romain Jankowski in critiques

En octobre 2014 sort EQUALIZER, le nouveau film d'Antoine Fuqua qui retrouve Denzel Washington après l'avoir dirigé treize ans auparavant dans le culte TRAINING DAY. Surprise au bout puisque c'est un succès (192 millions de dollars rapportés pour 55 millions de budget) et obtient surtout un retour critique très positif et mérité puisque EQUALIZER étonne par sa volonté de donner de la chair à son personnage principal en lui offrant une vraie trajectoire personnelle rehaussée par des corps-à-corps d'une brutalité impressionnante.

La suite débarque près de quatre ans après et c'est, dès les premières secondes, un vrai plaisir de revoir la star endosser de nouveau le costume du redoutable Robert McCall. Ici, on assiste à un véritable vigilente movie où l'ancien agent de la CIA agit comme un véritable ange-gardien sur ces quelques personnes malmenées. Le cinéaste amène cette dimension presque cathartique avec une belle embellie où il se repose sur l'intensité de son acteur principal qui lui offre un jeu d'une précision incroyable. Il faut le voir s'énerver contre les choix d'un jeune qu'il prend sous son aile ou exploser la tête de ces fils à papa intouchables. Même quand les ficelles deviennent un peu grosses, on reste scotché par la puissance charismatique de Washington. Et ça, ça n'a pas de prix.

Plus contemplatif encore que le précédent, EQUALIZER 2 pêche un peu par ses fondements et son intrigue globale, un poil moins intéressante que la précédente. Là où le premier opus imposait un redoutable ennemi à notre protagoniste, le second se contente d'une machination tirée par les cheveux qui se révèle trop attendue pour surprendre. L'émotion est plus présente, mais la mécanique s'est un peu enrayée en chemin, en témoigne une construction narrative parfois confuse ou un montage quelque peu hasardeux.  

Rien de bien grave au final puisque cette séquelle remplit parfaitement son rôle et nous offre encore quelques séquences impressionnantes (dont une intense chasse à l'homme finale sous une violente tempête), des dialogues savoureux et une proximité salvatrice. McCall s'inscrit bien dans notre monde et tente de renouer avec une humanité qu'il a dû enfouir dans un passé que l'on imagine peu reluisant. Le plan final représente toute la puissance d'évocation de ce personnage décidément fascinant.

 

AVIS GLOBAL : Moins efficace que le premier volet, EQUALIZER 2 reste un film de bonne facture qui s'appuie sur un grand Denzel Washington pour privilégier l'émotion à l'action (tout de même bien présente). 

NOTE : 13 / 20

 

EQUALIZER 2  2h01

Un film réalisé par Antoine Fuqua

Avec Denzel Washington, Pedro Pascal, Bill Pullman, Melissa Leo.

critique de EQUALIZER 2
Commenter cet article