Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de 22 MILES

Publié le 30 Août 2018 par Romain Jankowski in critiques

Peter Berg a souvent été considéré comme un sous-Michael Bay. Pourquoi ? Par leur patriotisme peut-être, des purs américains qui aiment leur pays. Cinématographiquement ? Les explosions et fusillades font partie de leur oeuvre. Oui, peut-être, mais la comparaison s'arrête là. Michael Bay est le roi de l'action quand Berg se sert de son sujet pour parler d'une cause plus grande et de thématiques souvent plus profondes. Un sous-Michael Bay, vraiment ?

Si on oublie l'accident BATTLESHIP, le cinéaste possède une filmographie très intéressante : LE ROYAUME, FRIDAY NIGHT LIGHTS, DU SANG ET DES LARMES, DEEPWATER, TRAQUE A BOSTON. Autant de films qui prennent le point de vue américain pour le décortiquer, le rendre vrai et parfois ridicule. La dénonciation est souvent cachée et le patriotisme devient un questionnement au vu des agissements supérieurs. 22 MILES s'inscrit dans cette logique, mais en se plaçant du côté de l'action et d'une idée de cinéma un peu plus mainstream.  

Parce que, soyons clairs, les spectateurs qui veulent voir du mouvement seront comblés : les fusillades s'enchaînent, les poursuites sont incessantes et ça explose souvent de partout. Berg maîtrise et assène quelques morceaux de bravoure parfois desservis par un montage trop rapide qui enchaîne les plans épileptiques. Les combats corps-à-corps avec Iko Uwais (THE RAID) souffrent d'un tel découpage puisque ses prouesses physiques méritent des plans élargis et moins coupés. Ca n'enlève en rien à la maîtrise de l'espace du réalisateur et sa faculté à rendre de nombreuses séquences nerveuses, à la tension remarquable.  

La fin du film remet en perspective l'ensemble de l'intrigue où les barrières s'abaissent pour dévoiler une vérité difficilement acceptable pour l'Oncle Sam. Dans ce regard noir, Peter Berg ne paraît plus optimiste, comme désenchanté d'une situation inextricable qui ne connaîtra pas de fin. Le personnage interprété par Mark Wahlberg est l'incarnation même du point de vue de 22 MILES : désincarné, froid, sans émotion, sur les nerfs et déjà prêt pour le massacre suivant. Une transformation étonnante qui donne un relief inattendu à un opus peut-être moins efficace que certains autres dans la filmographie de Berg, mais pas moins réfléchi. 

 

AVIS GLOBAL : Film d'action mené à cent à l'heure, 22 MILES est une bombe à retardement qui explose dans un dénouement désespéré. On regrette le montage trop haché, mais on retient quelques séquences nerveuses et impressionnantes. 

NOTE : 13 / 20

 

22 MILES - 1h35

Un film réalisé par Peter Berg

Avec Mark Wahlberg, Lauren Cohan, Iko Uwais, Ronda Roussey.  

 

critique de 22 MILES
Commenter cet article