Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

MY LADY, EMMA THOMPSON ET LA PROTECTION DES ENFANTS

Publié le 31 Juillet 2018 par Romain Jankowski in dossiers

MY LADY, EMMA THOMPSON ET LA PROTECTION DES ENFANTS

MY LADY n'a pas comme seul attrait son actrice principale, mais celle-ci reste l'une des ses attractions principales. Saluée par la critique, sa performance démontre une fois de plus l'incroyable talent de cette comédienne à la carrière riche depuis trente-cinq ans déjà !

En interprétant Fiona Maye, Juge de la Haute Cour, Thompson trouve un rôle à sa mesure, une personnalité forte et déterminée, mais aussi faillible et fermée. Adapté du roman écrit par Ian McEwan publié en 2014, MY LADY s'intéresse à un sujet fort, celui de la protection de l'enfance. L'écrivain s'était nourri de ses rencontres avec des juges pour écrire ces histoires de jugement. Au programme : des affaires de famille, des accidents du quotidien, des héritages, des mariages, mais pas de criminalité ou de vol. 

Dans MY LADY (roman et film), Fiona Maye est confrontée à un cas épineux, celui d'Adam Henry, un adolescent de dix-sept ans atteint de leucémie. Son état nécessite une transfusion sanguine urgente, mais ses parents et lui-même s'opposent à cet acte médical, interdit par leur religion. Face aux croyances et à l'inexpugnable immobilité de celles-ci, comment Maye peut-elle trouver une solution ?

Intitulé CHILDREN ACT en VO, le roman avait suivi une traduction littérale avec le titre L'INTERET DE L'ENFANT. Choix peu pertinent du distributeur français de l'avoir renommé MY LADY qui, pour le coup, ne mise que sur le personnage principal pour attirer le spectateur. Or CHILDREN ACT est une référence à la loi de 1989 qui définit les modalités de protection de l'enfant, finalement le vrai sujet de l'histoire. En parallèle, on suit Fiona dans sa vie quotidienne et sa difficulté à combiner vie professionnelle et personnelle. Complexe, elle est déchirée en deux psychologiquement. Au tribunal, elle doit affronter quotidiennement des familles qui se détruisent et, devant ces dernières, elle est obligée de garder le contrôle de ses émotions. La conséquence, c'est qu'elle garde tout ce qu'elle ressent au plus profond d'elle-même, se fermant à Jack, son mari, interprété par Stanley Tucci. Une dualité intéressante qui représente le fil rouge émotionnel du récit.

Passionnant dans ce qu'il met en scène, MY LADY suit ses personnages au plus prés et le réalisateur, Richard Eyre, peut se réjouir d'avoir obtenu l'autorisation d'avoir pu filmer dans les locaux de la Haute Cour, rarement montrée au cinéma. Outre son duo vedette, on retrouve un nom qui n'est plus si inconnu depuis juillet 2017 : Fionn Whitehead. Le jeune acteur lancé par Christopher Nolan dans DUNKERQUE joue le rôle d'Adam Henry, le jeune homme atteint de la leucémie. Une personnalité sibylline qui lui permet de franchir un nouveau cap dans sa jeune carrière.

MY LADY sort ce mercredi 1er Août. 

Retrouvez la bande-annonce du film ci-dessous : 

Commenter cet article