Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

LES BREVES DE GRANDS FILMS : LA FUREUR DE VIVRE

Publié le 10 Septembre 2020 par Romain Jankowski in Histoire du cinéma

Cette rubrique s'intéresse, chaque semaine, à un grand film (et pas toujours les plus connus) en résumant en quelques lignes sa petite histoire. En somme, une brève, un texte court et une information concise !

 

Le pitchJim Stark est le petit nouveau au lycée. Un jeune homme accablé de problèmes familiaux et brimé par ses camarades mais qui n'aspire qu'à se faire une place parmi ses camarades. Entraîné malgré lui dans un défi de vitesse face à Buzz, chef d'un groupe un peu

rebelle, ce dernier y perdra la vie. Suite à ce drame, Jim est entraîné dans une spirale de violence.

 

Autour du film : D'abord conçu en noir et blanc, LA FUREUR DE VIVRE se colorise grâce au succès de A L'EST D'EDEN dans lequel joue James Dean. Le potentiel commercial s'accroit et le producteur décide d'allonger le budget pour la couleur. Le film fut un phénomène de société et un emblème pour toute une génération d'adolescents rebelles d'après-guerre.

 

LA réplique : "Dis donc mon vieux, tu sais à quoi j’pense ? Quand on se promène là-haut, on doit faire un beau voyage !"

 

Le film : Nicholas Ray a réalisé un chef-d'oeuvre troublant qui résonne encore aujourd'hui avec une force impressionnante. Il y a cette perte de l'insouciance et les débuts des responsabilités pour ces ados qui se cherchent une place dans le monde. Et puis, il y a James Dean, lumineux, intense, qui hante chaque plan de son légendaire charisme. 

 

EQUIPE TECHNIQUE 

Acteurs : James Dean - Natalie Wood - Sal Mineo - Jim Backus - Am Doran

Décors : Malcolm C. Bart

Photographie : Ernest Haller

Musique : Leonard Rosenman

Montage : William H. Ziegler

Scénario : Nicholas Ray - Irving Shulman - Stewart Stern

Réalisation : Nicholas Ray

 

LA FUREUR DE VIVRE (1956) - 1h51

LES BREVES DE GRANDS FILMS : LA FUREUR DE VIVRE
Commenter cet article