Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

LES BREVES DE GRANDS FILMS : ELEPHANT MAN

Publié le 6 Mai 2020 par Romain Jankowski in Histoire du cinéma

Cette rubrique s'intéressera, chaque semaine, à un grand film (et pas toujours les plus connus) en résumant en quelques lignes sa petite histoire. En somme, une brève, un texte court et une information concise !

Le pitchLondres, 1884. Le chirurgien Frederick Treves découvre un homme complètement défiguré et difforme, devenu une attraction de foire. John Merrick, " le monstre ", doit son nom de Elephant Man au terrible accident que subit sa mère. Alors enceinte de quelques mois, elle

est renversée par un éléphant. Impressionné par de telles difformités, le Dr. Treves achète Merrick, l'arrachant ainsi à la violence de son propriétaire, et à l'humiliation quotidienne d'être mis en spectacle.

Autour du film : Entre le casting et David Lynch, les débuts ne furent pas une partie de plaisir. Une méfiance était perceptible du côté des comédiens envers ce cinéaste réalisateur de l'éprouvant ERASERHEAD et ils ne voyaient pas très bien quelle direction il prenait pour ELEPHANT MAN. Au fur et à mesure, ils ont compris l'extraordinaire vision de Lynch et l'ont adoubé. Pas l'académie des Oscars qui ne lui a rien attribué malgré huit nominations !

LA réplique : "Je ne suis pas un animal ! Je suis un être humain. Je suis un homme."

Le film : Avec son noir et blanc restituant à merveille l'atmosphère victorienne, David Lynch signe un pur chef-d'oeuvre de poésie ténébreuse, nous touchant profondément en nous interrogeant sur notre propre regard envers autrui. Et John Hurt signe l'une des plus grandes (la plus grande ?) prestations de sa carrière !

 

EQUIPE TECHNIQUE

Acteurs : John Hurt - Anthony Hopkins - Anne Bancroft - John Gielgud - Wendy Hiller

Photographie : Freddie Francis

Décors : Stuart Craig

Musique : John Morris

Montage : Anne V. Coates

Scénario : David Lynch - Christopher de Vore - Eric Bergen

Réalisation : David Lynch

 

ELEPHANT MAN - 2h05

LES BREVES DE GRANDS FILMS : ELEPHANT MAN
Commenter cet article