Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de SANS UN BRUIT

Publié le 24 Juin 2018 par Romain Jankowski in critiques

Précédé par un buzz hors normes, SANS UN BRUIT débarque avec un statut qui pourrait peser  lourd sur lui. Assez justement, les attentes sont plus grandes, à la différence du spectateur américain qui aura été pris par surprise devant ce récit compact, poignant et limpide. 

La notoriété change, mais pas la qualité. John Krasinski ose, bouscule un peu les conventions et accouche d'un film franchement réussi. Dès la remarquable introduction, le ton est donné : SANS UN BRUIT a pour thème principal la famille et ce qu'il faut faire ou entreprendre pour la protéger. Rongée par la mort et la survie, la vie de cette famille est touchante. Avec un savoir-faire évident, Krasinski joue la carte de l'émotion simple et l'absence de dialogues renforce forcément la notion de danger face à la mort. Dans l'impossibilité de communiquer directement, il y a ces mots que l'on ne peut pas se dire, ces explications que l'on ne peut pas avoir. C'est là que SANS UN BRUIT réussit son pari totalement fou de tenir en haleine avec un pitch, certes génial, mais qui aurait pu vite tourner en rond. 

Puis quand le cinéaste-acteur fait grimper la tension, il réussit à accélérer notre rythme cardiaque. Grâce à un sound design hallucinant, il impose un montage nerveux aux mouvements de caméra simples donnant une belle ampleur intimiste aux moments de suspense. Toujours reliés à la protection familiale, ces derniers nous agrippent littéralement au fauteuil puisque le moindre bruit est synonyme de danger de mort ! Il faut vraiment souligner l'utilisation totale du postulat de départ, Krasinski ne jouant jamais la carte de la facilité pour épargner ses personnages. 

Malgré le design un peu douteux des monstres (mi-Venom, mi-Cloverfield), ceux-ci sont filmés avec intelligence, rarement frontalement, mais de manière fugace jusqu'à ce dernier acte qui s'étire et qui s'achève sur un rebondissement trop attendu. Ce qui n'empêche pas SANS UN BRUIT d'être un très bon film dont certaines images restent imprimées dans votre inconscient.

 

AVIS GLOBAL : Nous touchant en plein coeur, SANS UN BRUIT est une belle réussite, autant technique que thématique. En s'attachant aux liens familiaux, John Krasinski fait de son film une oeuvre intimiste néanmoins traversée par des morceaux de bravoure terrifiants !

NOTE : 15 / 20

 

SANS UN BRUIT   1h30

Un film réalisé par John Krasinski

Avec John Krasinski, Emily Blunt, Millicents Simmonds, Noah Jupe.

critique de SANS UN BRUIT
Commenter cet article