Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de EVERYBODY KNOWS

Publié le 15 Mai 2018 par Romain Jankowski in critiques

Depuis le choc UNE SEPARATION, le réalisateur Asghar Farhadi fait trembler son public à chaque nouveau projet, usant d'une insatiable formule. Son cinéma est une succession de rebondissement, de personnages profonds, de non-dits, de vérités trop longtemps cachées. Sous le poids de la société et de la famille, l'implosion est inévitable.

Son dernier opus, LE CLIENT, avait un peu pêché par excès, nous donnant l'impression que sa mise en scène s'essoufflait, qu'elle devenait même un peu prévisible. EVERYBODY KNOWS vient remettre les pendules à l'heure (et ce dès les premiers plans, métaphoriquement). Cet art d'emmener le public là où il le souhaite rappelle qu'il est probablement le meilleur dans ce domaine aujourd'hui. A l'instar des grands Ingmar Bergman et Alfred Hitchcock (auquel il est souvent comparé), Farhadi nous emmêle dans des noeuds difficiles à dénouer, exposant cette famille réunie pour un mariage de manière frontale. Quand vous connaissez la fin, on ne peut que vous conseiller d'être attentif au moindre détail : les indices et les correspondances sont partout dans la première demi-heure. Brillant.

Après son pays, l'Iran, et la France, il déménage cette fois en Espagne, dans un village où on y parle de terres vignobles, le seul vrai gagne-pain du coin. L'argent est finalement la dominante du scénario, l'argument qui peut accuser tous les personnages du kidnapping de la jeune fille de Laura (Penelope Cruz). L'intrigue se transforme en jeu de piste étouffant, prenant au piège chacun des protagonistes. En plus de cet aspect thriller, le cinéaste a la faculté d'installer le

spectateur dans un système d'immersion intime, le poussant à se questionner sur telle ou telle action pour qu'il finisse par se demander ce qu'il ferait à la place du personnage. Lorsque les secrets commencent à se dévoiler, un autre film commence et la caméra appuie son regard sur les attitudes où le moindre geste est interprétable.  

En ouvrant le festival de Cannes et en réunissant les stars Penelope Cruz et Javier Bardem, Farhadi s'est indiscutablement ouvert à un plus grand public. Moins politique et frondeur, EVERYBODY KNOWS est un pur thriller d'une redoutable intelligence. La direction d'acteurs est encore une fois incroyable (Penelope Cruz est émouvante, mais Javier Bardem est absolument terrassant) et les retournements de situation valent le détour. Mais pour les initiés, on ne retrouve pas la puissance de A PROPOS D'ELLY, UNE SEPARATION et LE PASSE. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas se précipiter pour aller voir EVERYBODY KNOWS !

 

AVIS GLOBAL : Retors et mis en scène avec un grand talent, EVERYBODY KNOWS joue la carte du thriller dans une intrigue complexe puis finalement touchante. Un vrai beau moment de cinéma avec un Javier Bardem au sommet.

NOTE : 15 / 20

 

EVERYBODY KNOWS   2h10

Un film réalisé par Asghar Farhadi

Avec Penelope Cruz, Javier Bardem, Ricardo Darin, Eduard Fernandez.

critique de EVERYBODY KNOWS
Commenter cet article