Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

BOX-OFFICE 18-20 MAI : DEADPOOL 2 PASSE EN FORCE !

Publié le 21 Mai 2018 par Romain Jankowski in box-office

BOX-OFFICE 18-20 MAI : DEADPOOL 2 PASSE EN FORCE !

Quelques semaines après AVENGERS 3, voici un nouveau film de super-héros à la tête du box-office : DEADPOOL 2. Le héros politiquement incorrect de Marvel a fait un très bon démarrage en rapportant 125 millions de dollars aux USA et 301,3 millions à échelle mondiale ! Un joli départ qui reste cependant en déça du premier volet (132,4 millions en février 2016). L'objectif reste de faire mieux que le précédent qui avait atteint 783,1 millions de dollars de recettes (dont 363,1 millions aux USA), mais il sera difficile à remplir puisque la concurrence sera rude dès la semaine prochaine avec SOLO (qui, selon les prévisions, devrait démarrer très fort aux USA). A voir. Rappelons que le budget raisonnable de DEADPOOL 2 (110 millions, quand le premier en avait coûté la moitié) l'a rendu largement rentable sur son premier week-end.

Toujours à l'affut, AVENGERS 3 ne démord pas et s'envole à 1,813 milliard de dollars de recettes mondiales et va donc facilement battre TITANIC dans les jours qui arrivent (le chef-d'oeuvre de James Cameron avait totalisé 1,844 milliard en 1998). Les recettes aux USA s'élèvent à 595 millions, mais il est encore plus incroyable à l'international puisqu'il atteint 1,218 milliard ! Il a ainsi battu FAST AND FURIOUS 7 (1,163 milliard) et reste à quelques encablures de TITANIC (1,244 milliard, score qu'il dépassera). Malgré tout, il n'a aucune chance de titiller le numéro 1 incontesté, AVATAR qui est dans d'autres sphères (1,981 milliard). 

SANS UN BRUIT vient de sortir dans quelques autres pays et reprend 18,8 millions de dollars. Les chiffres sont impressionnants : le film a rapporté 296,4 millions de dollars (dont 176,1 millions aux USA) pour 17 millions de budget. Et le phénomène n'est pas prêt de s'arrêter, plusieurs pays devant encore exploiter le long-métrage.  

Commenter cet article