Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

THE WALKING DEAD : LE BILAN DE LA SAISON 8

Publié le 17 Avril 2018 par Romain Jankowski in séries télé

Ca y est, la saison s'est terminée hier dans un optimisme salvateur où le monde va pouvoir repartir de l'avant. La fin d'un cycle, le début d'une nouvelle ère.

ATTENTION CET ARTICLE CONTIENT DES SPOILERS.

Le final de la saison 8 n'a pas été renversant et s'est avéré finalement plutôt convenu. Oui, Eugène a trafiqué les balles, oui Negan est fait prisonnier, oui le conflit avec les Sauveurs est réglé et enfin oui Rick se pose comme l'un des piliers du nouveau monde. Cette saison aura connu des hauts et des bas, prolongeant trop longuement une intrigue a bout de souffle appelée "l'arc Negan". Cette saison a largement hésité entre grand spectacle et réminiscence, fusillades et philosophie. Mais les questions posées sont devenues lassantes à l'image de certains personnages qui n'avancent plus. A la différence d'une saison 7 qui a misé sur la

psychologie et l'incompatibilité des êtres humains à évoluer entre eux malgré un contexte apocalyptique, le cru 2018 aura trop souvent écouté tout le monde avec des séquences d'action versant dans la surenchère et des problèmes de gestion évidents. 

Le grand perdant de cet étirement outrancier aura été Negan. Dans l'ombre durant la saison 6, son nom résonnait comme une menace terriblement excitante et qui allait devenir l'horreur absolue lors du premier épisode de la saison 7 en tuant Glenn et Abraham. Violent, sarcastique, arrogant, Negan est un antagoniste passionnant auquel Jeffrey Dean Morgan insuffle beaucoup. Mais au fil du temps, les scénaristes n'ont su que faire d'un tel personnage et ils l'ont plus tourné en dérision que rendu véritablement flippant. Jusque dans les derniers opus où il a retrouvé une certaine ambiguïté. C'est aussi un nouveau départ qui l'attend désormais et on espère que la nouvelle équipe en charge de la série va le faire correctement évoluer.

Malgré tout, le tableau n'est pas forcément noir pour cette saison 8. Certes, on en ressort un peu mitigé mais certains épisodes ont été de très bonnes factures. Evidemment, la mort de Carl restera le point central de l'ensemble, un véritable choc qui en laissera plus d'un sur le carreau. Il y aura eu également la trahison de Simon ainsi que le génial Dwight, peut-être le meilleur personnage de cette saison. Il faudra cependant redonner du temps à Maggie, Rick, Michonne ou encore Carol dans les prochains épisodes, eux qui ont eu un peu de mal à exister cette saison dans la masse de personnages existants. Carton rouge à Daryl qui a été sacrement malmené par les scénaristes. L'un des protagonistes préférés des fans n'a pas été à la fête durant ces seize derniers épisodes, devenant, à l'instar de Negan, une caricature de lui-même.

Le rythme sera resté assez soutenu et on notera la bonne idée des scénaristes d'avoir enchaîné les intrigues dans un épisode au lieu d'en faire une pour chacun d'eux (comme dans la septième où il y en a eu un sur Tara, puis Daryl, puis Carol, etc). Cet angle a bien facilité la dynamique. 

 

LA SAISON 9

WALKING DEAD reste une série très attrayante qui a un peu perdu de sa superbe, il est vrai. Mais cette saison 9, c'est la saison de tous les possibles, celle d'un nouveau départ. Les lecteurs du comics savent à quoi s'attendre (plus ou moins) et il est bien probable que les spectateurs reviennent plus nombreux pour voir si WALKING DEAD est capable de rebondir et de tourner la page des huit précédentes saisons. L'acte 2 peut commencer...

THE WALKING DEAD : LE BILAN DE LA SAISON 8
Commenter cet article