Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

LES BREVES DE GRANDS FILMS : LE CORBEAU

Publié le 25 Septembre 2020 par Romain Jankowski in Histoire du cinéma

Cette nouvelle rubrique s'intéressera, chaque semaine, à un grand film (pas forcément les plus connus) en résumant en quelques lignes sa petite histoire. En somme, une brève, un texte court et une information concise !

 

Le pitch : Dans une petite ville de province française, le docteur Germain, médecin généraliste, reçoit une lettre anonyme l'accusant de pratiques abortives. C'est le début d'une longue série

de missives plus odieuses les unes que les autres qui va éclabousser toute la communauté.

 

Autour du film : Réalisé par le grand Henri-Georges Clouzot, spécialiste de la vanité des relations humaines, LE CORBEAU valut à ses auteurs l'accusation de propagande anti-française, accréditée par le fait qu'il s'agissait d'une production de la firme Continental, sous contrôle allemand. Sorti en plein conflit, en 1943, les comités d'épuration en firent leur cible privilégiée.

 

LA réplique : "Vous n'avez pas d'indulgence pour la vie, mon cher. Vous êtes un bloc. Un beau bloc, mais un bloc. Ça ne doit pas vous faire énormément d'amis."

 

Le film : Noir, plus métaphysique que réellement politique, très subversif (surtout pour l'époque), LE CORBEAU a toujours été l'un des classiques mal-aimé du cinéma français. Le (re)découvrir aujourd'hui, c'est comprendre que Clouzot était un véritable visionnaire et que ce qu'il filme en 1943 s'avère toujours aussi prégnant en 2020 !

 

EQUIPE TECHNIQUE : 

Acteurs : Pierre Fresnay - Pierre Larquev - Micheline France - Helena Manson - Ginette Leclère

Décors : André Andreiew

Photographie : Nicolas Hayer

Musique : Tony Aubin

Montage : Marguerite Beaugé

Scénario : Louis Chavance - Henri-Georges Clouzot

Réalisation : Henri-Georges Clouzot

 

LE CORBEAU - 1h32

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Sylvie 22/04/2018 18:03

Bien, mais difficile de respecter le cahier des charges. Sur le résumé de l'histoire c'est faisable mais sur le petite histoire, on reste sur sa faim.. Il faudrait rester concis mais avec peut être deux petites lignes en +. Mais bravo !

Romain Jankowski 23/04/2018 08:58

Merci beaucoup Sylvie ! On prend note :)