Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

STEVEN SPIELBERG : LES 10 SEQUENCES LES PLUS FOLLES DE SA CARRIERE

Publié le 28 Mars 2020 par Romain Jankowski in les tops

STEVEN SPIELBERG : LES 10 SEQUENCES LES PLUS FOLLES DE SA CARRIERE

L'un des plus grands cinéastes de son temps a toujours manié avec un savoir-faire extraordinaire grand spectacle et émotion, films populaires mais extrêmement personnels. Incomparable techniquement, on a ressorti les 10 séquences du maître qui nous écarquillent les yeux.

 

10 - L'attaque sur la plage / LES DENTS DE LA MER https://www.youtube.com/watch?v=rW23RsUTb2Y

Avec peu, le cinéaste fait monter une tension de dingue : en trois minutes, on voit un Martin Brody (Roy Scheider) stressé, qui regarde la mer avec attention pendant que plusieurs personnes lui parlent. Puis on revient à l'eau où des enfants jouent tranquillement avant que l'on plonge dans une caméra subjective. Le spectateur devient le requin, la musique de John Williams démarre et l'extraordinaire bouscule l'ordinaire. Les touristes se lèvent, les figurants passent devant la caméra et Spielberg réalise l'un des plus beaux travellings compensés du cinéma. Un grand moment. 

 

9 - La poursuite du Faucon / TINTIN https://www.youtube.com/watch?v=3mVpZTGCikM

Extraordinaire techniquement, cette séquence représente l'art spielbergien dans toute sa splendeur : plan-séquence monstrueux, éléments vivants même à l'arrière-plan et gestion du rythme incroyable. 

 

8 - Scène du bombardement / L'EMPIRE DU SOLEIL

Conservant constamment le point de vue humain (et celui de l'enfant interprété par Christian Bale), la mise en scène virevolte dans un condensé de destruction et de douleur. Un scène forte pour l'un des films les plus mémorables (mais souvent oublié) de la filmo de Spielberg.

 

7 - La chasse aux tanks / INDIANA JONES ET LA DERNIERE CROISADE https://www.youtube.com/watch?v=2tGDSAs_uU4

Prés de neuf minutes où l'on retient son souffle, happés par l'incroyable mise en scène. Multipliant les angles, Spielberg réalise un énorme morceau de bravoure dans le pur esprit Indiana Jones qui combat des tanks avec... un cheval. Comme un dérivé du western. 

 

6 - La traversée des tranchées / CHEVAL DE GUERRE https://www.youtube.com/watch?v=r8apCc_g1vE

Un film sublime traversé par de grands moments d'émotions, mais également par une séquence inoubliable : celle de la traversée du cheval. Quelques minutes folles où toute l'horreur de la guerre est résumée par cette course haletante. Epique et poétique.

 

5 - L'attaque de la caravane / LE MONDE PERDU https://www.youtube.com/watch?v=d9YGn91tMSs

Tout part du point de vue de la nacelle et d'un mouvement intense des arbres qui annonce le pire. Puis l'attaque commence, un puis deux tyrannosaures ! Dix minutes tout bonnement hallucinantes où Spielberg nous montre son talent incommensurable pour faire grimper la tension au fil des secondes. Sans parler de la fameuse vitre qui se fissure, l'un des plans les plus fameux (et les plus repris) du cinéma contemporain.

 

4 - Les mines / INDIANA JONES ET LE TEMPLE MAUDIT https://www.youtube.com/watch?v=4ds9mfUB7Dg

En ce qui concerne INDIANA JONES, on a tous une séquence d'action que l'on préfère et c'est bien normal puisque la saga en contient un grand nombre. Nous, c'est celle de la mine, un grand moment aussi jouissif que spectaculaire. 

 

3 - L'attaque des tripods / LA GUERRE DES MONDES https://www.youtube.com/watch?v=P6TlrfEZ9KI

Quand Spielberg convoque l'imagerie du traumatisme du 11 septembre 2001, ça donne une séquence apocalyptique qui soulève littéralement le sol et détruit tout sur son passage. Jusque ce plan-séquence où la caméra englobe trois points de vue en un : la voiture qui file, le conducteur (Tom Cruise) avec ses enfants à l'intérieur et l'anéantissement d'une civilisation en arrière-plan.

 

2 - L'attaque du T-REX / JURASSIC PARK https://www.youtube.com/watch?v=HzZkNdn5hpA

Une séquence rentrée dans l'Histoire. La revoir c'est reprendre une leçon de cinéma. Là où tant de productions actuelles jouent l'esbroufe à tous les niveaux pour en mettre plein les yeux, le cinéaste fait exactement l'inverse ici : il n'oublie jamais l'humain au détriment du grand spectacle et lorsqu'il montre le dinosaure, il se révèle être d'une puissance folle. Surtout, il est le point d'orgue d'un film qui a été, jusque là, très discret, n'ayant que peu montré les animaux préhistoriques. L'agencement des plans, du verre d'eau aux lunettes, de la clôture qui s'affaisse jusque l'oeil vu à travers la vitre, est un modèle. 

 

1 - Le débarquement / IL FAUT SAUVER LE SOLDAT RYAN https://www.youtube.com/watch?v=82RTzi5Vt7w

Le joyau absolu, l'horreur à l'état pur. Tout le monde pourra essayer, on peut parier que personne ne l'égalera. Cette séquence est encore dans toutes les mémoires de cinéphiles par son réalisme terrassant et sa dimension atrocement spectaculaire qui gifle directement le spectateur (niveau visuel, mais aussi sonore) pour lui montrer qu'il n'entre pas dans un film où la guerre sera édulcorée. Puissant.

 

 

Commenter cet article