Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

LES 10 PIRES ADAPTATIONS FRANCAISES DE BANDES-DESSINEES

Publié le 2 Mai 2020 par Romain Jankowski in les tops

LES 10 PIRES ADAPTATIONS FRANCAISES DE BANDES-DESSINEES

La bande-dessinée française est indéniablement qualitative, naviguant à travers les genres et les époques. Forcément, le cinéma a eu envie de retranscrire ces aventures avec des fortunes diverses. Quand on fait le décompte, peu de projets ont été satisfaisants (même la saga ASTERIX ne possède qu'un seul grand film, MISSION CLEOPATRE). La liste est tellement longue qu'on l'a raccourcie à dix films. Attention les yeux !

 

10. BENOIT BRISEFER (2014)

Gros casting (Jean Reno, Gerard Jugnot, Thierry Lhermitte) pour l'adaptation d'une BD un peu oubliée. Voire beaucoup. Un four total que l'indigent film mérite entre visuel grotesque, histoire famélique et bons sentiments venus d'une autre époque. 

 

9. BLUEBERRY (2004) 

Vincent Cassel sort difficilement du marasme mis en scène par Jan Kounen qui sabote totalement la merveilleuse bande-dessinée créée par Moebius. Un univers délirant, à côté de la plaque, qui nous fait regretter le grand film qu'on aurait pu en tirer.

 

8. LES BIDOCHON (1996)

Anémone tente le tout pour le tout dans cette adaptation calamiteuse de Binet. Une comédie ras des pâquerettes qui aurait dû porter un autre nom tant elle semble éloignée de l'univers dont elle s'inspire. 

 

7. LES PROFS (2013)

L'insupportable idole des jeunes, Kev Adams, fait tout et surtout n'importe quoi dans ce film désastreux aux gags éculés. Le reste du casting cachetonne (Christian Clavier en tête) pour un carton (4 millions d'entrées) encore incompréhensible à ce jour. 

 

6. LUCKY LUKE (2005)

Jean Dujardin en Lucky Luke. On attendait énormément de cette adaptation réalisée par James Huth à qui l'on doit BRICE DE NICE. La déception est totale malgré de très beaux décors et une réalisation correcte. Malheureusement, le film est d'un ennui absolu !

 

5. FAIS GAFFE A LA GAFFE ! (1981) 

Vous ne l'avez jamais vu ce film de Paul Boujenah ? Le rattrapge n'est vraiment pas obligatoire, même si c'est parfois sympathique de visionner les nanars.

Voulant librement (très librement) adapté GASTON LAGAFFE, FAIS GAFFE A LA GAFFE se dote de gags outranciers pour essayer de combler le vide de son intrigue. Dur, dur.

 

4. LES PROFS 2 (2015)

Forcément, la qualité du premier opus ne laissait rien augurer de bon. Cette suite est un naufrage, la compilation de tout ce qu'une comédie ne doit pas faire. Une écriture au rabais pour des situations d'une débilité sans nom (ils ont  osé la cryogénisation...)... Et quand même 3,5 millions d'entrées...

 

3. IZNOGOUD (2004)

Le dernier film où apparaît Jacques Villeret. Un incroyable raté, régulièrement cité dans les pires classements possibles (même dans le genre comédie). Quatorze ans après, on ne comprend toujours pas ce qu'il s'est passé pour qu'un tel désastre voit le jour : insupportable au possible dans ses gags, casting qui joue n'importe comment (Michael Youn est agaçant de bout en bout), effets visuels d'une laideur sans nom... On continue ?

 

2. LES DALTON (2003)

On pourrait redire ce qu'on a dit pour IZNOGOUD. Le trip d'Eric et Ramzy, qui n'ont visiblement aucun respect pour l'oeuvre de Goscinny et Morris, est une infernale boucle qui nous met mal à l'aise par son humour d'une lourdeur abrutissante. Décidément, l'univers de LUCKY LUKE n'a pas encore obtenu la  réussite qu'il mérite au cinéma. 

 

1. BOULE ET BILL (2013)

Jamais une bande-dessinée culte aura été autant sabotée. Les acteurs sont pitoyables (Marina Fois et Franck Dubosc font n'importe quoi et s'en amusent), les dialogues navrants, l'histoire inexistante et l'esprit de BOULE ET BILL est piétiné jusqu'au bout pour aboutir à l'une des pires comédies françaises contemporaines. Une douloureuse expérience que le spectateur a retenu : 487 029 entrées seulement pour la suite quand le premier avait réuni 2 millions de spectateurs. L'honneur est sauf.

 

LES 10 PIRES ADAPTATIONS FRANCAISES DE BANDES-DESSINEES
Commenter cet article