Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de LADY BIRD

Publié le 28 Février 2018 par Romain Jankowski in critiques

Greta Gerwig, la scénariste de FRANCES HA, revient derrière la caméra dix ans après NIGHTS AND WEEKENDS. En racontant la fin de l'adolescence à travers le regard de Christine appelée "Lady Bird", elle touche à l'universalité avec ses divers portraits très riches. 

Sans véritable noeud dramatique ou rebondissement dramaturgique, LADY BIRD est une chronique qui touche au coeur en laissant les sentiments prendre une place considérable. Saiorse Ronan, parfaite en "Lady Bird", est une jeune fille qui se cherche, qui désire, qui s'énerve, qui s'impatiente et qui ne fait pas toujours les meilleurs choix. Sa psychologie est intimement liée à la ville où elle habite, Sacramento, où ses espoirs de grande carrière sont faibles. Elle rêve de New York et d'une vie citadine. Une simplicité de scénario assumée qui se caractérise par de très jolis moments comme ceux avec sa mère (stupéfiante Laurie Metcalf) où la relation peut passer de l'amour à la haine en un seul instant (comme dans la scène d'introduction). Le ridicule de certaines situations rappellent simplement au spectateur ce qu'il a pu vivre dans sa vie d'ado. Et pour ceux qui ont le même âge que Christine, le film est l'évident vecteur d'une réalité.

Certains pourront reprocher cette sobriété dans l'écriture, mais elle se rapproche plus de la sincérité que de la naïveté. Les histoires de coeur par exemple sont peut-être traitées étrangement mais elles doivent probablement ressembler à ça quand on y est plongé à dix-sept ans. Les personnages secondaires sont décrits par de subtils instants qui s'inscrivent dans le récit sans le parasiter. Comme ce dialogue entre Christine et sa belle-soeur où cette dernière rappelle à la première que sa mère est quelqu'un de bien. 

LADY BIRD pourrait peut-être devenir l'étendard du teen-movie moderne féminin (voire masculin aussi) par la précision évidente du quotidien qu'il dépeint.

 

AVIS GLOBAL : Servi par un magnifique casting, LADY BIRD est un joli film très humain pouvant parler à tous, dégraissé de rebondissements factices pour rester une chronique douce-amère sur l'adolescence et le temps qui passe.

NOTE : 13 / 20

 

LADY BIRD  1h32

Un film réalisé par Greta Gerwig

Avec Saiorse Ronan, Laurie Metcalf, Lucas Hedges, Timothy Chalamet. 

critique de LADY BIRD
Commenter cet article

Aurore 12/04/2018 08:42

Timothée* chalamet