Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

CRIMINAL SQUAD, GERARD BUTLER FACE A DES BRAQUEURS

Publié le 3 Février 2018 par Romain Jankowski in dossiers

CRIMINAL SQUAD, GERARD BUTLER FACE A DES BRAQUEURS

Christian Gudegast connaît bien Gerard Butler : c'est en effet lui qui a écrit le scénario de LA CHUTE DE LONDRES avant de passer à la réalisation pour la première fois avec ce CRIMINAL SQUAD. 

Inspiré par un essai retraçant l'histoire de Los Angeles qui est devenue la capitale mondiale des braquages de banque, le néo-cinéaste s'est penché sur l'action pour montrer les relations complexes qu'entretiennent les braqueurs et les policiers. Un jeu du chat et de la souris autant que des méthodes peu orthodoxes pour stopper les voleurs qui possèdent une organisation sans faille. Ou presque. 

Pour tenter un énorme coup à 120 millions de dollars, les braqueurs vont devoir faire preuve d'ingéniosité face à des policiers qui n'ont pas l'intention d'user des protocoles. Ces derniers sont dominés par la figure de l'inusable Gerard Butler que l'on a vu récemment dans GEOSTORM. Encore un personnage très viril pour cet acteur qui ne fait pas dans la dentelle, mais qui possède sa base de fans. Il est vrai que ce cliché de mec gonflé à la testostérone, rempli de répliques ironiques et qui dégaine le flingue facilement, lui colle parfaitement. 

Evidemment, CRIMINAL SQUAD ne possède pas le budget d'un blockbuster : à peine 30 millions de dollars. Pourtant, Gudegast a de l'ambition tournant, notamment, une séquence de fusillade intense sur la célèbre Alameda Corridor, voir rapide qui relie les ports Los Angeles et Long Beach. Cependant, les remises financières ne sont pas assez importantes à la Cité des Anges pour y tourner un budget plus modeste. Ainsi, Atlanta a été choisie pour la remplacer sans que le contexte ne change, l'intrigue se déroulant bien à Los Angeles. L'équipe technique a dû faire preuve de beaucoup d'ingéniosité pour donner l'illusion que l'ensemble se déroulait là-bas. 

D'une durée importante de 2h20, le film de Christian Gudegast ne risque pas de révolutionner le genre, mais promet une belle montée d'adrénaline. Les critiques américaines n'ont pas été très bonnes alors que le film a engrangé tout de même 28 millions de dollars au box-office US en treize jours d'exploitation. Il sortira le 21 février en France. 

(Re)voyez la bande-annonce ici : 

Commenter cet article