Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de DOWNSIZING

Publié le 12 Janvier 2018 par Romain Jankowski in critiques

Après THE DESCENDANTS et NEBRASKA, Alexander Payne revient avec cette histoire qu'il porte en lui depuis plus de dix ans, celle de deux mondes qui cohabitent pour un bien commun : le futur de la planète. Le cinéaste en tire une satire social féroce qui démonte le rêve américain. 

La première heure est un vrai bijou : enjeux forts, contexte dément, personnages attachants, fonctionnement du monde des petits absolument fascinant, DOWNSIZING démarre sur les chapeaux de roue jouant autant sur nos perceptions visuelles que psychologiques. Paul Safranek (savoureux Matt Damon), à qui l'on écorche constamment le nom, est ce mec banal qui donne tout pour les autres et rien pour lui. Là, il a une possibilité de vivre un rêve éveillé en possédant une maison aux dimensions exponentielles sans être sur la paille. Plus de soucis d'argent, plus de soucis quotidiens, mais un monde merveilleux à découvrir. 

Seulement, la vie ne fait pas de cadeaux à Paul. En jouant sur la figure un peu pathétique et touchante de son personnage principal, Alexander Payne donne du coeur à son film qu'il ne parvient pas à faire tenir sur la longueur. Car si le fond affirme que le petit monde n'est pas différent du nôtre, il peine à capter l'intention durant les deux longues heures. La fin aurait mérité d'être plus resserrée, notamment. Et puis certains points restent trop flous, le scénario prenant une toute autre tournure lors d'une odyssée en bateau (étonnant puisqu'à leur échelle, un oiseau ou même un simple poisson pourrait devenir un redoutable monstre !) aux contours bibliques un poil barbant. 

DOWNSIZING est un drôle de film, loin du grand public qu'il essaie d'attirer, parlant d'un futur plutôt pessimiste où l'Homme est déjà condamné par sa conduite. Une dystopie qui manque clairement de souffle, mais qui questionne longuement le spectateur. 

 

AVIS GLOBAL : Après une première heure époustouflante, DOWNSIZING s'essouffle assez fortement par la suite, la faute à un scénario qui devient confus. Vraie valeur ajoutée, Matt Damon prouve qu'il peut jouer n'importe quel personnage. 

NOTE : 13 / 20

 

DOWNSIZING   2h10

Un film réalisé par Alexander Payne

Avec Matt Damon, Christoph Waltz, Hong Chau, Kristen Wiig.

Commenter cet article