Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

DOUBLE CRITIQUE : PADDINGTON 2 / STARS 80, LA SUITE

Publié le 14 Décembre 2017 par Romain Jankowski in critiques

PADDINGTON 2

Le sympathique ourson revient trois ans après sa première aventure pour découvrir que certains êtres humains sont fourbes et que son éternelle gentillesse ne suffit pas toujours. Bon, PADDINGTON 2 n'est absolument pas une leçon sur l'humanité puisqu'il est évidemment candide, en témoigne ces gentils prisonniers au grand coeur. C'est parfois trop naïf, mais c'est aussi ce qui fait le charme de l'ourson. D'autant que Hugh Grant, dans un exercice d'auto-parodie savoureux, s'amuse comme un fou en jouant la carte de l'égocentrisme forcé dans la peau de cette ancienne gloire de la scène devenu un pitre dans les fêtes foraines. Aucun vrai rebondissement dans cette suite inférieure au précédent qui mettait plus de thèmes en lumière (comme l'acceptation de la différence d'autrui, la difficulté de quitter sa famille). En revanche, il est bien le film familial idéal des fêtes de fin d'année.

NOTE : 12 / 20

 

STARS 80, LA SUITE

Peut-être que cette idée d'aller voir la suite d'un film déjà très moyen (qui ne valait que pour quelques passages chantés) relevait du pur sadisme envers nous-mêmes. Thomas Langmann a fait absolument n'importe quoi avec ce scénario à la ramasse cumulant les fautes de goûts et les étranges ellipses. Sans compter que certaines scènes arrivent comme un cheveu sur la soupe, ne possédant aucun lien avec la précédente ni la suivante. L'humour débile, les mauvais acteurs (qui n'en sont pas pour la plupart, avec, en tête, cet insupportable Jean-Marc Généreux) et la bande-son peu travaillée (les musiques coupent étrangement) finissent de faire de cette suite un navet absolu. La surprise finale est le seul étonnement d'un projet difficilement acceptable. Quand on sait que ça a coûté 15 millions d'euros...

NOTE : 03 / 20

Commenter cet article