Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de TOUT L'ARGENT DU MONDE

Publié le 29 Décembre 2017 par Romain Jankowski in critiques

Du dernier film de Ridley Scott, on a plus mis en évidence le remplacement de Kevin Spacey par Christopher Plummer que l'intrigue elle-même. Pourtant, dans les thèmes qu'elle s'efforce d'approfondir, elle n'en demeure pas moins fascinante, aussi impressionnante que J. Paul Getty, bête féroce et négociant hors pair. 

Ridley Scott traite l'enlèvement du petit-fils du milliardaire comme un thriller, multipliant les

points de vues. L'Homme et son rapport à l'argent est la dominante d'un film qui trouve rapidement son rythme entre rebondissements et tirades héroïques de Getty. TOUT L'ARGENT DU MONDE c'est le portrait du Dieu monnaie, celui qui corrompt les âmes et les poussent à se déchirer. Getty manipule les autres autant que les autres veulent le manipuler. Dans une scène où son humanité surpasse l'implacable machine, il se confie à son garde du corps joué par Mark Wahlberg, pour dévoiler une partie de sa tristesse interne. Celle qu'il ne montre pas pour garder l'armure héroïque qu'il s'est lui-même forgée (le dernier plan est grandiose de narcissisme). 

Le cinéaste a un peu romancé cette histoire vraie pour en tirer une oeuvre sur la dynastie et l'empire que l'on bâtit. La transmission est le vrai sujet du film, celle qui en est presque ironique. Comme cette scène où le milliardaire explique à son jeune petit-fils qu'il était le grand empereur Hadrien. L'ego surdimensionné de Getty impressionne autant qu'il révulse. Christopher Plummer incarne à merveille ce statut, le visage fermé, les traits durs et le regard froid. En face, Mark Wahlberg et Michelle Williams sont les protagonistes principaux, ceux qui veulent retrouver à tout prix le jeune Paul tout en ayant besoin de l'argent du grand-père pour le délivrer. Romain Duris, quant à lui, interprète le kidnappeur avant que l'on comprenne qu'il n'est qu'un pion. L'acteur français détonne dans ce rôle ambigu. 

Mais Ridley Scott ne laisse pas que la place à ses comédiens. Visuellement, le film impressionne dans sa grandeur et sa reconstitution. Du manoir aux couloirs gigantesques de Getty, jusqu'aux champs déserts d'Italie en passant par l'ambiance des seventies, le cinéaste conserve sa façon unique de filmer la moindre séquence de manière graphique. A noter également la merveilleuse bande-son concoctée par Daniel Pemberton, opératique et inquiétante. 

 

AVIS GLOBAL : Portrait d'un homme qui marche sur le commun des mortels, thriller bondissant ou problématique de la famille, TOUT L'ARGENT DU MONDE brosse un portrait peu reluisant d'un monde dirigé par la valeur monétaire. Un bon Ridley Scott.

NOTE : 15 / 20

 

TOUT L'ARGENT DU MONDE  2h15

Un film réalisé par Ridley Scott

Avec Christopher Plummer, Mark Walhberg, Michelle Williams, Romain Duris.  

critique de TOUT L'ARGENT DU MONDE
Commenter cet article