Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de JUMANJI, BIENVENUE DANS LA JUNGLE

Publié le 22 Décembre 2017 par Romain Jankowski in critiques

La nostalgie, Hollywood tente de nous en donner à toutes les sauces et s'est donc mis dans la tête de faire des suites (ou parfois des reboots) des succès d'autrefois. C'est ainsi que JUMANJI a le droit à sa séquelle, vingt deux ans après le culte premier opus avec Robin Williams. Cette fois, Jake Kasdan (BAD TEACHER) plonge ses héros à l'intérieur du jeu (vidéo).

Quatre adolescents, tous mal dans leur peau de manière différente, vont incarnés d'autres avatars qui ne correspond pas forcément à ce qu'ils sont vraiment. Le concept est plutôt intéressant et donne de savoureuses saillies lorsque le jeu débute. Dwayne Johnson et Kevin Hart s'en donnent à coeur joie, le premier grâce à ses mimiques hilarantes, le second avec son énergie implacable. Jack Black s'amuse à interpréter une jeune fille égocentrique et Karen Gillan se démène plutôt bien en Lara Croft un peu gauche. Le casting est un bon point et aurait fait des étincelles avec un scénario plus travaillé.

C'est que cette suite ne parvient jamais à instaurer une quelconque atmosphère. L'équilibre entre les gags (qui s'alourdissent de minute en minute) et l'aventure s'avère précaire. Si le rendu d'un jeu vidéo est respecté (les cinématiques, les PNJ), ce n'est pas le cas de l'univers de JUMANJI. Où est passé le mystère ? Où sont passés les règles du jeu ? BIENVENUE DANS LA JUNGLE déroule ses effets spéciaux et ses scènes d'action sans prendre le temps d'approfondir ses personnages, ni son contexte. Contrairement au précédent, il n'y a aucune émotion ni aucun émerveillement car le jeu ne représente que trop peu de dangers. On aurait tellement aimé que le film revienne sur la mythologie du Jumanji en choisissant un autre contexte...

Finalement, cette suite s'embourbe dans les longueurs (la scène où Jack Black apprend à Karen Gillan comment faire sa bimbo est un moment gênant) et ne nous excite pas forcément par ses scènes d'action dépassées (la moto en ride total dans la montagne à la fin, la charge trop numérique des rhinocéros, un méchant ridicule). Reste de très beaux décors, un casting concerné et...les tambours, quand même.

 

AVIS GLOBAL : Après une introduction poussive, le film se relance bien grâce au cabotinage de son quatuor d'acteurs. Puis, l'ennui nous vient peu à peu, la faute à un scénario paresseux. Une suite inutile qui procure que trop peu de sensations. 

NOTE : 10 / 20

 

JUMANJI, BIENVENUE DANS LA JUNGLE  1h59

Un film réalisé par Jake Kasdan

Avec Dwayne Johnson, Karen Gillan, Kevin Hart, Jack Black.

critique de JUMANJI, BIENVENUE DANS LA JUNGLE
Commenter cet article