Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de KINGSMAN 2, LE CERCLE D'OR

Publié le 13 Octobre 2017 par Romain Jankowski in critiques

Après la folie hallucinante du premier, difficile de faire mieux avec le second opus, même réalisé par Matthew Vaughn. Ce dernier rentre dans le trafic de drogue mondial, ironise les chefs d'Etat (surtout américain) et dessine des texans old school, cigares au bec. On rit, on s'amuse, mais moins que dans SERVICE SECRETS. Logique. 

La surprise n'est plus là et l'aspect totalement irrévérencieux a un poil disparu pour devenir une comédie où l'absurdité règne (ainsi que les idées avec ce merveilleux lasso presque magique !). Le monde des KINSGMAN a changé et on a un peu la nostalgie de son fonctionnement. En s'exilant, le récit perd un peu de sa force ce qui est aussi dû à une antagoniste bien moins convaincante que Valentine, incarné par un savoureux Samuel L.Jackson. Ici, Julianne Moore fait ce qu'elle peut avec un personnage très pauvre niveau écriture (malgré une entrée en scène mémorable). Forcément, sans cette fantaisie supplémentaire, LE CERCLE D'OR patine dans ses enjeux et tout ne repose alors que sur ses personnages, à commencer par un Eggsy qui prend du galon. Taron Egerton avec.

Effectivement, l'acteur se donne à fond et en impose dans le rôle d'un vrai agent secret, cette fois. Cool, décontracté, affuté physiquement, il est désormais LA star de cet univers où Colin Firth s'avère moins convaincant cette fois avec un come-back un peu farfelu. Mark Strong, parfait en Merlin, compense le déficit. Pedro Pascal (GAME OF THRONES), excellent en cow-boy moderne, donne de sa personne. Channing Tatum ne fait que passer tandis que Halle Berry, peu aidée par son temps de présence réduit à l'écran, s'en sort avec les honneurs. Même si le cinéaste s'enlise clairement par moments (de grosses longueurs à mi-parcours), les séquences de combats font péter les mirettes, notamment une introduction démente et deux règlements de compte saisissants dans sa maîtrise du rythme (à base de gadgets délirants). Sans oublier un beau passage en forme d'hommage au premier volet dans un bar. Du divertissement à l'état pur. 

 

AVIS GLOBAL : Moins fou, moins insolent, moins ironique et tout simplement moins efficace que le premier, cette suite garde tout de même de belles qualités comme des scènes d'action solides et un humour ravageur. Matthew Vaughn s'amuse et nous avec !

NOTE : 13 / 20

 

KINGSMAN 2, LE CERCLE D'OR   2h21

Un film réalisé par Matthew Vaughn

Avec Taron Egerton, Colin Firth, Pedro Pascal, Mark Strong. 

critique de KINGSMAN 2, LE CERCLE D'OR
Commenter cet article