Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

DIE HARD 6, TOUJOURS D'ACTUALITE ?

Publié le 10 Juillet 2020 par Romain Jankowski in dossiers

Qu'on se le dise, le cinquième volet a abîmé la saga. Bien sûr, les trois premiers resteront gravés et le quatrième n'est pas, en soi, un naufrage absolu. Mais il est peut-être temps de laisser John McClane dans les cartons. 

Mais avec 304,6 millions de dollars de recettes mondiales, les producteurs ont eu envie de poursuivre l'aventure. On est en 2013 et on nous annonce déjà la préparation d'un sixième volet avec le fils de McClane (interprété par Jai Courtney) dans le rôle principal. Tollé immédiat, nouvelle idée du studio FOX : faire un prequel. Ou la solution de rechange quand on n'a plus d'autres solutions. 

Enfin, un prequel n'est pas le seul projet. En fait, ce film alternerait passé et présent, à la manière d'un épisode de la série LOST, où des flash-backs viendraient ponctuellement nous éclairer sur la jeunesse de McClane. Quel intérêt ? On n'en sait toujours rien, puisque rien ne semble avancé depuis début 2015. Len Wiseman (qui a réalisé le 4) a pris en charge le dossier, mais cale sec depuis plus de deux ans. Il faut dire que ce projet est proprement infaisable à moins d'avoir une idée de scénario gigantesque. Et comme c'est Wiseman qui s'en charge, on a quand même de sacrés doutes...

Récemment, Bruce Willis a été interrogé par les médias américains sur cette suite qu'il dit toujours en "gestation". Selon lui, il faut du temps pour concrétiser la "formidable idée" de Wiseman. Désormais sous le giron de DISNEY, la saga DIE HARD pourrait bien ne jamais connaître de sixième film avec John McClane. La firme aux grandes oreilles ne laissera pas toutes ces sagas de feu la Fox au placard (ALIEN, PREDATOR, LA PLANETE DES SINGES dont la suite est déjà prévue), mais risque bien d'actualiser tous ces univers avec des reboots cinématographiques ou télévisuels (avec la plateforme DISNEY + notamment). En attendant, JOHN MCCLANE (titre provisoire du sixième film, un peu comme RAMBO avec JOHN RAMBO...) reste officiellement dans les tiroirs, mais DIE HARD ne restera pas longtemps dans l'ombre...  

 

DIE HARD 6, TOUJOURS D'ACTUALITE ?
Commenter cet article

LeForgeron 12/09/2017 22:52

Rien que pour ton premier paragraphe, merci. Je suis totalement d'accord sur ce que tu dis des épisodes 4 et 5, à savoir que le premier cité est regardable alors que le second... est sans doute dans le trio de ce que j'ai vu de pire en cinéma ces dix dernières années - au moins.
Le premier film avait un suspense haut de gamme et une ambiance particulière, le second est un très bon film d'action et une suite correcte qui n'égale pas l'original, et le troisième n'est rien moins que mon film d'action préféré (du moins, dans ce genre-là, qui mêle le film d'action à suspense assez typique des années 90, avec le buddy movie, là aussi très répandu à cette époque). Ce méchant interprété par Jeremy Irons, cette musique, cet humour, ce suspense qui monte en flèche, ces répliques qui tuent, ce McClane à la fois increvable et au bout du rouleau... Comment est-ce possible de pondre "Die Hard 5" quand on a pour exemples les films précédents, qui contiennent au moins deux classiques du genre qui ont marqué les esprits ?
J'aimerais beaucoup voir un sixième épisode qui conclurait en beauté, qui referait du personnage de McClane une icône, qui saurait se montrer malin et divertissant, et qui ferait oublier cet infâme cinquième film. Mais à notre époque d'avidité de la parts des studios, avec une saga déjà extrêmement mal en point, un réalisateur qui a livré un "Die Hard 4.0" trop souvent too much, il est difficile d'espérer raisonnablement obtenir un sixième film de qualité...

Julien 13/09/2017 11:14

Moi je trouve que vous êtes tous sévères avec DIE HARD 5. Bien meileuuer qu le 4 pour moi, franchement j'ai trouvais la relation entre le fils et le père souvent drôle. Y'a rien de mieux que la trilogie, mais le 5 et 4 ça se discute.