Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Publié le par Romain Jankowski

De l'excitation primaire de voir LA TOUR SOMBRE sur grand écran, la plupart sont passés à un scepticisme croissant voire une résignation. Entre une campagne promo proche du désastre, une communication aux abois et des choix très étranges, on peut dire que SONY (la major derrière le film) l'a un peu cherché. Mais tant qu'on n'a pas vu cette adaptation, on a envie d'y croire et on essaie de vous embarquer dans notre espoir. Voici cinq bonnes raisons de se déplacer pour le film de Nikolaj Arcel :

 

1 - LE CASTING

Idris Elba doit-il jouer le pistolero censé être blanc ? On s'en fiche un peu, cet acteur est excellent et possède largement le charisme pour interpréter ce superbe personnage rempli de démons intérieurs. En face, on est ravi que Matthew McConaughey soit l'Homme en Noir, ce suppôt du diable sans pitié. Ce duel promet de belles séquences.

 

2 - UN ASPECT VISUEL SOIGNE

De ce qu'on a pu voir des bandes-annonces, la direction artistique donne l'impression d'être assez soignée, qu'il s'agisse des décors, des costumes, de la photographie et dans une moindre mesure les effets spéciaux. En même temps, Nikolaj Arcel avait réalisé le sublime ROYAL AFFAIR et l'univers poisseux de MILLENIUM.

 

3 - UN DIVERTISSEMENT AVANT TOUT

C'est vrai qu'on a fait une croix sur une adaptation complexe et littérale du chef-d'oeuvre de Stephen King, alors autant espérer passer, au minimum, un bon moment. Les critiques américaines ont mis en avant ce point, surlignant le fait qu'on ne s'ennuyait pas. Pas ce qu'on espérait, mais il faudra s'en contenter.

 

4 - LA RELATION JAKE - PISTOLERO

Le coeur émotionnel de l'histoire. Elle se doit d'être réussie sous peine de voir s'effondrer rapidement une intrigue qui donne déjà l'impression d'être sacrément raccourcie (1h35 de durée). 

 

5 - C'EST LA TOUR SOMBRE QUAND MÊME !

Voilà une oeuvre, à l'instar du SEIGNEUR DES ANNEAUX, qu'on ne pensait jamais voir adaptée au cinéma. Et pourtant, c'est le cas ! Le cycle de Stephen King, c'est la colonne vertébrale de son auteur, le haut de sa pyramide, le Jupiter de son système solaire créatif comme il aime le surnommer. Juste pour la curiosité, LA TOUR SOMBRE mérite un peu d'attention. 

LA TOUR SOMBRE, CINQ RAISONS POUR ALLER LE VOIR

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog