Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de ATOMIC BLONDE

Publié le 22 Août 2017 par Romain Jankowski in critiques

critique de ATOMIC BLONDE

Futur réalisateur de DEADPOOL 2 (et déjà derrière JOHN WICK), David Leitch parviendra probablement à renforcer la violence du super-héros moqueur de MARVEL en lui insufflant un supplément d'âme. Il y est parvenu avec Keanu Reeves et il y arrive avec Charlize Theron. Mais il a oublié que le cinéma c'est aussi une histoire. 

Et ATOMIC BLONDE d'être une démonstration de mise en scène (parfois jusqu'à l'abus avec ces néons très stylisés, ces musiques qui s'enchaînent toutes les cinq secondes pour faire plus "cool"), systématiquement planquée derrière un scénario bas du front avec ses rebondissements prévisibles (les agents doubles, les traîtres, les repentis, tout y passe) et le spectateur de s'ennuyer souvent derrière un spectacle malgré tout assez radin. Les cascades et les combats, bien moins bons que dans JOHN WICK, sont sauvés par une superbe séquence dans l'immeuble, avec caméra baladeuse et mano à mano d'une violence inouïe. Les jointures numérique du plan-séquence sont hélas trop visibles...

Leitch parvient malgré tout à rendre Theron crédible en femme fatale prête à tout pour s'en sortir. Physiquement, elle impressionne, et son regard, fougueux et dangereux à la fois, en fait un personnage imprévisible. C'est à peu près ce qu'on sauvera d'un film qui aimerait être le plus fun de l'année, mais qui s'avère être, finalement, l'un des plus paresseux !

 

AVIS GLOBAL : Charlize Theron assure, il y a bien deux-trois combats réussis (surtout un dans l'immeuble, d'anthologie !), mais on se lasse vite de cette histoire d'infiltration farfelue, peu convaincante et souvent prévisible. 

NOTE : 08 / 20

 

ATOMIC BLONDE    1h51

Un film réalisé par David Leitch

Avec Charlize Theron, James McAvoy, John Goodman, Eric Marsan.  

Commenter cet article