Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de ANNABELLE 2, LA CREATION DU MAL

Publié le 14 Août 2017 par Romain Jankowski in critiques

En 2013, James Wan a réussi un coup de maître. Non seulement il a réalisé le meilleur film d'angoisse de notre décennie, mais il a donné à la WARNER un étendu involontaire. En déclinant deux franchises (puis bientôt trois l'an prochain avec LA NONNE), le studio peut se frotter les mains au vu du profit exceptionnel qu'il engrange (et vu le démarrage de celui-ci, ce n'est pas prêt de s'arrêter). Désormais, Wan a un disciple et un très bon : David F.Sandberg, réalisateur l'an dernier de DANS LE NOIR. 

Malgré quelques bons points, ANNABELLE premier du nom a été loin de nous filer un quelconque frisson avec ses habituels écueils du cinéma d'horreur moderne. Pour la suite, le niveau se devait d'être relevé. En revenant aux origines de la poupée maléfique, l'histoire parvient étonnamment à tirer profit de son postulat "origin story" redondant. D'abord, Sandberg a compris ce qui avait fait le succès de James Wan : une solide histoire, de bons personnages et des références plutôt que du modernisme. Ce dernier point s'appuie sur un aspect visuel impeccable, dans un jeu absolument dément sur les lumières et la noirceur. Oui, on peut le dire : Annabelle devient enfin flippante !

Le cinéaste parvient à faire monter la tension à petites doses, jouant sur le mystère plutôt que les effets chocs. Le scénario tient plutôt bien la route et le drame en arrière-plan se veut finalement très émouvant. Les figures classiques du cinéma d'horreur (le démon et ses yeux luisants, des mains qui surgissent des ténèbres, des pantins qui s'animent) s'enchaînent dans un grand huit un poil rébarbatif dans son dernier tiers. Cependant, le cinéaste s'en amuse et jongle avec le genre sur une musique amplifiée et angoissante. 

Autre élément essentiel, les acteurs. Et plus particulièrement les actrices ici. James Wan nous l'avait déjà montré, mais prendre des bons comédiens dans les films de genre donne une plue-value indéniable. Les jeunes actrices sont géniales (Talitha Bateman en tête) et Anthony LaPaglia est touchant en homme déchiré par le destin tragique de sa fille. ANNABELLE 2 est donc une vraie surprise qui ouvre en plus subtilement la porte au prochain avatar de l'univers de CONJURING : la terrifiante nonne !

 

AVIS GLOBAL : Enterrant facilement le précédent, cette suite-prequelle est une vraie réussite visuelle qui tire partie de son ambiance plutôt que de ses effets. En apprenant de ses erreurs, la franchise de la poupée maléfique repart sur de bons rails !

NOTE : 13 / 20

 

ANNABELLE 2, LA CREATION DU MAL   1h47

Un film réalisé par David F. Sandberg

Avec Talitha Bateman, Stéphanie Sigman, Anthony LaPaglia, Miranda Otto. 

critique de ANNABELLE 2, LA CREATION DU MAL
Commenter cet article