Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Publié le par Romain Jankowski

Avec la sortie de WONDER WOMAN de Patty Jenkins, on s'est penché de nouveau sur l'univers partagé de DC COMICS démarré en 2013 avec MAN OF STEEL. Retour sur ces trois films dans cet article.

 

MAN OF STEEL de Zack Snyder

Même après plusieurs visions, le constat reste le même : MAN OF STEEL est un film un peu malade, chargé en émotions mais trop débridé. C'est un fait. Les effets spéciaux sont impressionnants, mais Snyder est incapable de sortir ses combats finaux d'un aspect "jeux vidéo" évident. De plus la surenchère est trop grosse, les immeubles tombent comme des châteaux de cartes les uns après les autres sans véritable intensité dramatique. Tout cela en devient même déplaisant. Pourtant, le film est constamment traversé par des fulgurances exceptionnelles, mais pas celles que l'on croit. Non, ces dernières sont dans ces moments de simplicité désarmantes, ces regards entre Kevin Costner (juste extraordinaire dans le rôle de Jonathan Kent) et son jeune fils, lui expliquant avec sensibilité comment il deviendra un homme. Il y aussi cette relation être Clark et sa mère (fabuleuse Diane Lane), tout comme on soulignera la prestation d'Amy Adams en Lois Lane intrépide. Quand l'émotion émerge, MAN OF STEEL touche franchement la grâce rehaussé par une partition magnifique de Hans Zimmer. 

 

BATMAN V SUPERMAN de Zack Snyder (ULTIMATE EDITION)

Le film de tous les débats, de toutes les passions. On ne jugera que la plus belle des versions, la longue. Si celle-ci était sorti en salles, nul doute qu'elle aurait été plus largement appréciée. Pourtant, un constat s'impose : rien ne sera plus jamais aussi énorme que ce BATMAN V SUPERMAN dans l'univers partagé de DC COMICS. Enorme dans ses bons et mauvais goûts (toujours ce combat final trop aberrant de surenchère...), gourmand dans ses thématiques (trois articles seraient nécessaires pour en parler), incroyable dans ses partis pris esthétiques, souvent surlignés à outrance (le batman est vraiment très...dark), mais quand même, quel film ! Quelle démesure ! L'introduction est l'une des plus belles de l'Histoire des films de super-héros, le batman est une sacrée réussite, Superman n'a jamais été aussi "humain", la dimension politique est dense et flippante (parce que notre monde y ressemble beaucoup). Les héros sont des êtres redoutables et redoutés, à tel point que seule la justice est prisée, bonne ou mauvaise. La séquence finale est terrassante tout comme la bo une nouvelle extraordinaire de Hans Zimmer (bien aidé par Junkie XL). 

 

SUICIDE SQUAD de David Ayer

Quand on le revoit, on se dit qu'on aurait pu assister à un sacré grand film. En l'état, il reste un bon divertissement traversé par des trous scénaristiques incompréhensibles (ce pauvre Slipknot, défoncé au bout de trente secondes) et une méchante ridicule. Pourtant, SUICIDE SQUAD procure un plaisir coupable bien présent grâce à sa galerie de personnages tordus et parfois très drôles. La relation entre Deadshot (Will Smith assure) et Rick Flag tient le choc promis et Harley Quinn (géniale Margot Robbie) est le personnage le mieux travaillé du scénario. Les musiques, le rythme, les quelques séquences décapantes (magnifique plan de Deadshot se dressant face à ses ennemis en les tuant un par un) font de SUICIDE SQUAD un film plutôt agréable, qu'il faut juger tel qu'il est (et pas qu'il aurait dû être). 

L'UNIVERS PARTAGE DC COMICS

Commenter cet article

julie 09/06/2017 13:47

Patty Jenkins s'attaque avec Wonder Woman à l'adaptation d'un des personnages DC les plus emblématique et à pour elle une charge bien plus compliqué qu'il n'y parait :""Présentée enfin une super héroine qui n'est de plus pas si évidente à adapté sur grand écran

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog