Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Publié le par Romain Jankowski

Un homme et un acteur à part, assurément. Johnny Depp était une exception dans le monde cinématographique, quelqu'un qui menait sa petite vie tranquillement sans se soucier du star-system. Puis quelque chose a déraillé, la machine s'est enrayée et Depp est devenu tout ce qu'il ne voulait pas devenir. 

Alors que sort bientôt le cinquième volet de PIRATES DES CARAIBES (qui devrait être un carton), la star accuse encore le coup avec de nouvelles déclarations qui font état d'un professionnalisme douteux où le comédien viendrait sur le plateau sans connaître ses répliques. Autant dire que ce genre de buzz ne génère aucun intérêt de notre part. On préfère se concentrer sur l'homme et les faits. Qui est Johnny Depp ? Un acteur qui prend des risques ou, plutôt, qui se laisse aller à ce qu'il aime. Le film de John Waters, CRY BABY, est sa porte d'entrée après de nombreux seconds rôles (notamment dans PLATOON). Ensuite, tout le monde le sait, il y aura cette collaboration fructueuse avec Tim Burton (EDWARD AUX MAINS D'ARGENT, ED WOOD, SLEEPY HOLLOW). Mais il y aura aussi l'image qu'il a toujours voulu défendre, celle de fuir les grosses productions pour trouver sa voie avec des réalisateurs à l'identité forte. Ce sera Emir Kusturica avec ARIZONA DREAM, Jim Jarmusch avec DEAD MAN, Terry Gilliam avec LAS VEGAS PARANO. Il tente des approches différentes à chaque fois et utilise son physique pour disparaître derrière le personnage. 

Les années 2000 vont déclencher une nouvelle ère pour Depp. Après des dizaines de films d'auteurs, sa popularité commence à faiblir. Le tournant pour l'acteur se situe donc en 2003. Disney lui donne carte blanche pour construire le rôle de sa vie, autant en terme de popularité que de réussite. Jack Sparrow naît alors même que les pontes de Disney tentent le tout pour le tout afin d'édulcorer ce personnage jugé trop tendancieux et fourbe. Avec le réalisateur Gore Verbinski, Johnny Depp ne lâchera rien et donnera donc naissance à l'un des personnages les plus iconiques de la pop culture. En quelques apparitions, Johnny Depp éclipse tout le monde grâce à sa gestuelle inimitable, ses mimiques hilarantes et son cabotinage qui sied parfaitement à cet étrange pirate, aussi dangereux que fou. 

Personne ne le sait encore, mais c'est à partir de là que Johnny Depp ne sera plus le même. Personnellement autant que professionnellement. Juste la rançon de la gloire. Jack Sparrow est hors normes et représente toute la palette d'acteur de Depp. Alors, il peut faire ce qu'il veut, on pense au flibustier lorsqu'il joue dans ALICE AU PAYS DES MERVEILLES, DARK SHADOWS ou encore LONE RANGER. Il tentera bien de revenir à ses premiers amours avec RHUM EXPRESS, mais signera pour l'argent avec THE TOURIST et TRANSCENDANCE. En parallèle, il quitte Vanessa Paradis avec qui il vivait depuis toujours. Le succès le change et, aveuglé par celui-ci, il pense être capable de n'enchaîner que les blockbusters. Le problème ? Si on excepte PIRATES DES CARAIBES, rien ne se rentabilise quand il est en tête d'affiche. Ce n'est pas le deuxième volet d'ALICE qui va inverser la tendance. Mine de rien, avec ce dernier et LONE RANGER, il a fait perdre plus de 300 millions de dollars à Disney qui, désormais, a un moyen de pression sur lui. Effectivement, il demandait, à chaque opus des PIRATES, toujours plus d'argent jusque 95 millions pour le cinquième ! Avant ces échecs, Disney était prêt à lui donner, sachant pertinemment que la franchise ne tiendrait pas la distance sans lui. D'ailleurs, il avait obtenu 50 millions pour le quatrième. La donne a changé : Johnny Depp a autant besoin de Sparrow que l'inverse. 

Faut-il être inquiet pour Johnny Depp ? Psychologiquement, il semble touché et les révélations sur son train de vie ne sont pas rassurantes. On veut revoir le grand acteur, celui qui prend des risques comme récemment dans le superbe STRICTLY CRIMINAL. On ne veut surtout pas voir le crépuscule d'un formidable comédien bouffé par le Dieu dollar qui aura lutté contre le système avant de se faire achever par lui. Il peut largement se relever, il a un talent-monstre, et il n'a surtout pas besoin de signer pour tout et n'importe quoi pour qu'on s'intéresse à lui. On le reverra en fin d'année dans le film LE CRIME DE L'ORIENT EXPRESS réalisé par Kenneth Branagh. 2017, nouveau départ ? On l'espère !

QUEL AVENIR POUR JOHNNY DEPP ?

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog