Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Publié le par Romain Jankowski

Sans aucune sortie majeure ce week-end, le box-office a déroulé sur ses acquis et on retrouve à nouveau l'inusable FAST AND FURIOUS 8 en tête suivi du sempiternel duo BABY BOSS-LA BELLE ET LA BETE. Les recettes se partagent à nouveau entre les trois films. 

La saga portée par Vin Diesel continue d'impressionner. Malgré sa baisse de 60,8 % aux Etats-Unis, il obtient à nouveau 38,6 millions de dollars de recettes là-bas et cumule 163,5 millions en dix jours. Un bon score, mais sans éclats. Pas comme à l'international, où le film cartonne toujours autant (déjà 744,8 millions, ahurissant). Mondialement, FAST AND FURIOUS 8 en est déjà à 908 millions de dollars de recettes en dix jours. Au comparatif, c'est largement mieux que LA BELLE ET LA BETE qui avait atteint 689,9 millions sur le même laps de temps ! Où s'arrêtera donc cette saga ? Même si les 1,513 milliard du septième volet seront difficile à atteindre, on peut légitimement prévoir un score à 1,3 milliard. En tout cas, le côté rassembleur et la diversité ethnique de la saga ont encore fait leur effet. 

En deuxième position, BABY BOSS se cale tranquillement. N'ayant aucun concurrent sérieux (LES SCHTROUMPFS 3 est à la peine), le film animé de DREAMWORKS atteint tranquillement les 358,1 millions de dollars de recettes mondiales (dont 136,9 millions aux Etats-Unis). Son budget de 125 millions est (presque) triplement remboursé. 

De son côté, LA BELLE ET LA BETE garde une bonne tenue et prouve la valeur de son bouche à oreille. Avec 1,1 milliard de dollars de recettes (dont un excellent 472 millions aux Etats-Unis), cette adaptation de DISNEY est le premier énorme succès de l'année (qui en comptera probablement plusieurs). Il a donc battu officiellement le plus gros score des adaptations live des classiques de la firme, celui étant attribué jusqu'alors à ALICE AU PAYS DES MERVEILLES (1,024 milliard). En sera-t-il de même pour DUMBO, ALADIN et MULAN ?

Peu en vue aux USA, LIFE ne réussit pas non plus sa carrière internationale. Malgré l'élargissement de territoires (53 pays), il ne récolte qu'un piteux 3,4 millions pour un total de 72,8 millions de dollars (dont 28,8 millions aux Etats-Unis). Son budget de 58 millions est tout juste dépassé. Un score injuste mais malgré tout logique au vu d'un sujet trop semblable à ALIEN et une offre parallèle indépassable (sa cible de spectateurs lui a préféré LA BELLE ET LA BETE et FAST AND FURIOUS 8). Puis, l'arrivée dans 3 semaines, d'un certain ALIEN COVENANT... 

BOX OFFICE 21-23 AVRIL : FAST AND FURIOUS 8, TOUJOURS IMPRESSIONNANT !

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog