Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Publié le par Romain Jankowski

L'Histoire réhabilitée. Lorsque trois femmes, noires de surcroît, sont essentielles dans la première mise en orbite de l'américain John Glenn, elles sont forcément absentes des manuels d'Histoire. Avec un entrain non dissimulé, Theodore Melfi mène sa joyeuse troupe d'actrices pour faire ressortir tout le bien de cette parenthèse oubliée. 

La guerre à distance entre la Russie et les Etats-Unis passent par les idéologies, mais également l'avancée technologique et par conséquent de la conquête de l'espace, summum d'une toute-puissance. Quand leurs calculs coincent, les ingénieurs font appel, avec une réticence explicite, à Katherine Johnson pour débloquer la situation. Dans une Amérique ségrégationniste (et masculine), la confrontation des deux mondes fait quelques étincelles. A la place d'un académisme forcé, le cinéaste préfère l'humour gentillet, comme ce running gag sur les toilettes. Dans sa première heure, LES FIGURES DE L'OMBRE est même royal, grâce à un dynamisme à toute épreuve et des seconds rôles savoureux (Kevin Costner en chef au grand coeur, Mahershala Ali en amoureux maladroit, Kirsten Dunst délicieusement acide). Les trois actrices principales mènent la danse et le récit est passionnant. 

La suite est moins enthousiaste, moins enjouée, la faute à des scènes qui auraient mérité quelques coupes. Le film emploie aussi un jargon plus technique et se coupe un peu de son public en privilégiant davantage des dialogues explicatifs. Mais avec sa bande-son clinquante et sa bonne humeur contagieuse, LES FIGURES DE L'OMBRE est un vrai petit plaisir de cinéma et, il est vrai, d'une importance indispensable en pleine ère de division internationale et raciale.

 

AVIS GLOBAL : Surfant avec légèreté sur le thème délicat de la discrimination, ce récit haut en couleur ne tient pas toujours la distance mais se sort de ses défauts grâce à son trio de femmes géniales et un humour savoureux !

NOTE : 13 / 20

 

LES FIGURES DE L'OMBRE  2h06

Un film réalisé par Theodore Melfi

Avec Taraji P.Henson, Janelle Monae, Octavia Spencer, Kevin Costner.

critique de LES FIGURES DE L'OMBRE

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog