Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Publié le par Romain Jankowski

L'un des plus grands réalisateurs français revient derrière la caméra, un an et demi après UN+UNE, chronique douce-amère sur le couple. Certes, on n'a pas retrouvé la sensibilité et la profondeur de point de vue du cinéaste de UN HOMME ET UNE FEMME, mais Lelouch reste l'un des derniers étendards du film de sentiment à la française. 

CHACUN SA VIE a une base intéressante : un récit cosmopolite réunissant des stars (Jean Dujardin, Johnny Halliday, Christophe Lambert) et de jeunes acteurs (Nadia Farès, Déborah François, Angelica Sarre). Un mélange de génération pour un film disparate et qui converge dans une seule et même histoire. C'est en assistant à une plaidoirie de Eric-Dupont Moretti (également dans le film) que Lelouch a eu l'idée de cette histoire, en imaginant les destins croisés de plusieurs personnes présentes dans le tribunal. L'écriture fut rapide, tout comme le tournage, quatre semaines seulement. On connaît d'ailleurs l'affection du réalisateur pour les improvisations et elles furent une nouvelle légion ici, comme dans UN+UNE où les deux acteurs principaux (Jean Dujardin et Elsa Zylberstein) découvraient l'Inde dans une sorte de road-trip mêlant fiction et réalité. 

En écho à LA BELLE HISTOIRE et le grandiose LES UNS ET LES AUTRES, deux autres films à multiples personnages réalisés par Claude Lelouch, CHACUN SA VIE pourrait être un récit salvateur, nous faisant vivre le monde différemment en retenant bien que chaque existence a un passé et que le jugement peut s'avérer futile lorsque l'on n'a pas toutes les cartes en mains ! A vrai dire, être dans la continuité d'une filmographie qui n'a jamais pointé qu'une seule chose : l'amour.

Revoyez la bande-annonce ci-dessous.

Sortie du film le 15 mars. 

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog