Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

LES ANNEES 80, LE RENOUVEAU DU RIRE A LA FRANCAISE

Publié le 12 Février 2017 par Romain Jankowski

A partir de la fin des années 80, une nouvelle génération d'auteurs et d'acteurs venus du café-théâtre et de la télévision va profondément modifier les thèmes et le style de la comédie française au cinéma.

Pendant les années 70 et le début des années 80, la comédie française a beaucoup de mal à trouver un nouveau souffle après les pérégrinations de l'immense Louis de Funès, Gérard Oury et consorts. Certes, ils cartonnaient encore à ce moment-là, notamment avec la série des GENDARMES, mais la relève avait bien du mal à arriver. Francis Veber lancera des films à grands succès (LA CHEVRE, LES COMPERES) et la comédie de boulevard rencontrait encore de grands succès (LA CAGE AUX FOLLES, en 1978). Malgré tout, cette situation montre clairement le manque de renouvellement de la comédie française. Mais le changement s'amorce vers la fin des années 80. En effet, de nouveaux auteurs débarquent et bousculent les conventions grâce à leur formation didactique du café-théâtre. 

Le Splendid sera la sensation de cette nouvelle ère : Michel Blanc, Josiane Balasko, Thierry Lhermitte, Anémone, Gérard Jugnot, Christian Clavier. Ils feront le bonheur des réalisateurs comme Patrice Leconte évidemment, avec LES BRONZES et LES BRONZES FONT DU SKI, deux comédies cultes et extraordinaires de l'Histoire du cinéma français. Leur sens du dialogue, de la narration, de la qualité d'écriture de leurs personnages est assez hors normes. Avec eux la nature du film de comique français va changer radicalement : abandon des mimiques clownesques, instillation d'une forte dose de réalisme social, dialogues sophistiqués, recours au second degré, remplacement de la vulgarité par l'humour bête et méchant. Dans la brèche ainsi ouverte vont germer des comédies françaises mariant cynisme et tendresse, observation sociale et dérision burlesque. Des réalisateurs comme Claude Zidi (LES RIPOUX), Etienne Chatilliez (LA VIE EST UN LONG FLEUVE TRANQUILLE, TATIE DANIELLE) et, évidemment, Jean-Marie Poiré avec LES VISITEURS. 

Les années 90 vont perpétrés cette tendance avec les vedettes popularisées par la télévision : Les NULS avec LA CITE DE LA PEUR, les INCONNUS avec LES TROIS FRERES ou encore Les Robin des Bois, troupe fondée en 1996. Ils vont contribuer à diffuser ce cinéma que l'on a appelé l'esprit Canal (dérision, tolérance sexuelle illimitée, vanne tuante) avec lequel la nouvelle génération va entretenir un rapport particulier. Encore aujourd'hui, ce cinéma se perpétue mais, à l'image de ce qui s'est passé dans les années 80, le genre s'essouffle et la comédie française devient ampoulée. Heureusement, une nouvelle génération commence à émerger comme Franck Gastambide et ses KAIRAS ou la bande à Fifi, héritier total de cette tranche de la comédie populaire française, mais qui trouve également sa propre voie. On attend donc d'autant plus ALIBI.COM qui sort le mercredi 15 février en salles !

LES ANNEES 80, LE RENOUVEAU DU RIRE A LA FRANCAISE
Commenter cet article