Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

FENCES, QUAND DENZEL ADAPTE LE BLACK ARTS DE WILSON

Publié le 18 Février 2017 par Romain Jankowski

Pour sa troisième réalisation, le célèbre acteur américain, Denzel Washington, adapte les écrits d'un dramaturge noir, August Wilson. Ce nom ne vous dit rien ? C'est normal, on ne trouve aucune trace de ses pièces en France. Car FENCES fait partie d'un cycle de dix pièces, regroupées sous l'appellation THE AMERICAN CENTURY CYCLE. Elles couvrent chacune une décennie et se concentrent sur des personnes noirs devant affronter une société raciste. 

Cependant, FENCES a déjà été adapté à Broadway avec Washington et Viola Davis dans les rôles principaux (où ils ont obtenu un Tony award chacun). Totalement habité par cette histoire, l'acteur veut en faire un film et sait que le cinéma donnera une nouvelle reconnaissance aux écrits de Wilson, trop oubliés à son goût. La pré-production du film sera une affaire de paroles puisque August Wilson avait vendu les droits d'adaptation de la pièce à la Paramount. Cependant, dans cette vente, il y avait l'obligation d'engager un réalisateur noir afin qu'il ressente réellement ce que vive les personnages. Longtemps restée en sommeil malgré des demandes auprès de Spike Lee ou Bill Duke, l'adaptation cinématographique de FENCES ne décolle plus. Jusqu'au moment où Washington s'engage à le réaliser. Nous sommes en 2013 et il se penche officiellement dessus (entre ses nombreux projets en tant qu'acteur). 

La peur du studio de voir un film trop engagé et pas assez commercial, disparaît complètement avec cet engagement. L'acteur a une telle aura qu'il est capable de rassembler tout en gardant le public qu'il l'a applaudi à Broadway (vu qu'il jouait déjà dedans). D'ailleurs, il gardera le même casting (sauf pour le rôle du jeune fils) et s'efforcera de jouer la carte du réalisme, en ne construisant aucun décors. Une maison, un jardin, un bout de rue et aucun fond vert. Le réalisateur-acteur ne voulait pas d'artifices théâtraux tout en revendiquant sa véritable nature car l'intrigue ne se déroule presque jamais à l'extérieur. 

Denzel Washington respecte surtout la volonté de Wilson : ne pas tomber dans le revendication brutale mais englober la grande histoire dans le petite. On attend de voir ce que nous réserve cette alléchante adaptation. 

FENCES sort le 22 février. 

Retrouvez la bande-annonce ci-dessous. 

Commenter cet article