Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Publié le par Romain Jankowski

En reprenant le titre d'un film de D.W Griffith qui date de 1915, le réalisateur Nate Parker frappe fort, directement. D'abord parce que le films de Griffith retrace la guerre de Secession du côté sudiste, donc louant la suprématie des blancs. Une manière pour Parker de détourner un titre pour le mettre en sa faveur et louer sa cause : celle des noirs qui ont subi l'esclavagisme. 

THE BIRTH OF A NATION naît le 25 janvier 2016 au festival de Sundance où il rencontre un succès phénoménal. Tous les marchés se l'arrachent, les distributeurs montent les enchères, y compris Netflix, avant que Parker s'arrête sur l'un d'eux : La Fox, qui déboursera 17 millions de dollars pour s'approprier le film. Le réalisateur n'a pas oublié l'incroyable parcours de 12 YEARS A SLAVE que la major avait mené jusqu'aux oscars. Suite à cette acquisition, THE BIRTH OF A NATION commence à dérouler tranquillement, devenant d'office un candidat aux oscars 2017. 

Mais la production n'a pas été de tout repos. Parker, dont c'est le premier film, engage 100 000 dollars de sa poche directement puis se retrouve confronter à la terrible campagne de financement. Il situe son budget autour de 10 millions et va, peu à peu, trouver beaucoup de soutiens, notamment le basketteur Tony Parker ou encore Mel Gibson qui lui donnera de nombreux conseils de mise en scène. Autre artiste de poids, Spike Lee qui l'accompagnera tout au long du montage.

Même si une affaire de viol est venue ternir l'image de Nate Parker (cet acte aurait eu lieu lorsqu'il était en faculté), gageons que son BIRTH OF A NATION soit un film brûlant et virulent sur une rébellion qui a véritablement eu lieu en 1831 dans l'état de Viriginie. Une histoire politique mais également religieuse, Nat Turner (incarné, d'ailleurs, par Parker lui-même) se servant de la Bible pour justifier ses actes. Une drôle d'incarnation qui rappelle furieusement notre monde actuel. Dans tous les cas, et même si certains critiques n'ont pas apprécié sa violence (psychologique et graphique), THE BIRTH OF A NATION risque d'être le film le plus enragé de 2017. 

THE BIRTH OF A NATION sort le 11 janvier.

Revoyez la dernière bande-annonce ci-dessous.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog