Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

LOVING, RETOUR DANS LE PASSE POUR JEFF NICHOLS

Publié le 26 Janvier 2017 par Romain Jankowski

Jeff Nichols, réalisateur de 38 ans, a désormais dépassé la case "cinéaste prometteur". Il serait plutôt considéré comme valeur sûre, en témoigne ses précédents longs-métrages au ton singulier, à la fois merveilleux, paranoïaque, sombre et humain. Il lorgnait, jusque maintenant, aux frontières du fantastique (voire l'embrassait totalement dans MIDNIGHT SPECIAL) et de la confrontation entre le monde réel et celui de l'imaginaire. 

LOVING, son cinquième opus, pourrait presque être envisagé comme cela. C'est l'histoire de deux êtres qui s'aiment et qui veulent se marier dans l'Amérique de la fin des années 50. Le seul problème ? Elle est noir et lui blanc. Une loi empêche deux personnes de couleur de s'unir. Et voilà comment Nichols peut confronter sa propre vision sur un fait historique. Pas question ici d'extra-terrestre ou de personnage quasi-iréel vivant sur une île, mais juste d'une histoire d'amour pas croyable pour le commun des mortels. Une aberration, une bizarrerie. Le cinéaste aime ces personnages incompris, rejetés par une partie de la population ou de leur entourage. Dans TAKE SHELTER, le personnage incarné par Michael Shannon est considéré comme fou à cause de ses visions, pour MUD c'est celui de Matthew McConaughey qui vit en marge de la société et dans MIDNIGHT SPECIAL, le père est soupçonné de kidnapper son fils alors qu'il le protège du commun des mortels. LOVING n'est pas si différent dans ses thématiques et ses oppositions. 

Aux origines du projet, il y a un documentaire primé qui date de 2013, THE LOVING STORY. Parmi les producteurs de ce dernier, il y a Colin Firth (l'acteur) qui souhaitait en faire une oeuvre de fiction. Via sa société de production, Raindog Films, il contacte Nichols pour l'adapter au cinéma. D'abord, ce dernier refuse, peu amène de se lancer dans un projet qu'il n'a pas initié. Puis, très vite, il s'éprend de cette histoire d'amour et des injustices qu'elle a subies. Pendant plus de deux mois, il cherche le bon angle pour aborder cette histoire puis se lance finalement dans l'écriture du film qui, fait rare, sera validé dès sa première mouture. C'est d'ailleurs celle-ci qui a été filmée. 

LOVING peut alors commencer sa production. Nous sommes en automne 2013 et Jeff Nichols, avant même de lancer le casting, engage Ruth Negga pour interpréter Mildred. Il a vu en elle l'incarnation parfaite de cette femme forte et aimante. Le cinéaste travaille, en parallèle, sur MIDNIGHT SPECIAL et rencontre Joel Edgerton à qui il va confier le rôle de Richard. Et comme ils sont inséparables, il demande une nouvelle fois à Michael Shannon de tourner sous sa direction. Cinq films, cinq collaborations ! 

2016 est l'année de sa présentation. Il sera selectionné au festival de Cannes où la presse ne s'est pas emballée véritablement pour le film. Voulant être dans la course aux oscars, la sortie est décalée en fin d'année aux Etats-Unis et début 2017 en France. Il a rapporté 7,6 millions de dollars au pays de l'Oncle Sam et ne parviendra probablement pas à élever véritablement son score, la faute à l'académie des oscars qui ne lui a attribué qu'une seule nomination (dans la catégorie meilleure actrice). En France, on doute que la réussite soit meilleure. Le mois de février est trop chargé et le 15 février (jour de sa sortie) est même complètement fou avec plusieurs sorties majeures ! 

Que manque-t-il à Jeff Nichols aujourd'hui ? Probablement un gros succès public. On a encore cette impression qu'il n'est pas jugé à sa propre valeur ou qu'il est encore trop méconnu. Christopher Nolan, par exemple, a accepté de reprendre un héros mythique comme BATMAN pour changer de dimension. Pourrait-il en passer par là ? Réaliser un blockbuster pour s'affranchir ? Oui, mais à une seule condition (celle qui rend Nolan si particulier) : qu'il ait le contrôle total du film. ALIEN NATION, son prochain long-métrage, au budget plus important, signera-t-il son entrée dans le cinéma plus populaire ? 

LOVING sort le 15 février.

Redécouvrez la bande-annonce ci-dessous.   

Commenter cet article