Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Publié le par Romain Jankowski

La première réalisation de Ben Affleck avait été une adaptation de GONE BABY GONE, roman de Dennis Lehane, un des auteurs américains les plus prisés par les réalisateurs (SHUTTER ISLAND, MYSTIC RIVER). LIVE BY NIGHT, quatrième film de l'acteur-réalisateur, se déroule durant la prohibition où on y suit Joe Coughlin, fils de policier, qui a rejeté l'éducation de son paternel pour être un criminel et vendre l'alcool clandestinement. Mais le business a des règles que Joe bafoue. Il va devoir lutter contre l'un des plus puissants caïds de Boston. 

Auréolé du succès d'ARGO au box-office (232,3 millions de dollars) et dans les récompenses (trois oscars en 2013 dont celui du meilleur film), Ben Affleck a attendu un peu avant de se remettre derrière une caméra. Il est redevenu comédien pour David Fincher (GONE GIRL), Gavin O'Connor (MR WOLFF) et incarne désormais une icône de la pop culture, Batman. Entre-temps, il planchait donc sur l'ambitieuse adaptation de LIVE BY NIGHT qui nécessite forcément un budget costaud pour reconstituer les années 20. On lui attribue alors 65 millions, soit son plus gros montant pour l'une de ses réalisations. Il propose, dans la foulée, le rôle principal à Leonardo DiCaprio. Mais trop occupé sur le tournage fou de THE REVENANT, l'acteur le refuse mais accepte néanmoins le poste de producteur. Son casting sera alors composé de Zoé Saldana (AVATAR, LES GARDIENS DE LA GALAXIE), Elle Fanning (NEON DEMON), Sienna Miller (AMERICAN SNIPER), Brendan Gleeson (HARRY POTTER), Scott Eastwood (SNOWDEN) ou encore Chris Cooper (THE TOWN, LA MEMOIRE DANS LA PEAU).

L'univers visuel a ensuite été mis en place dans différents endroits. Pour reconstituer le Boston des années 20, impossible de tourner dans la ville-même, tant l'endroit s'est profondément modifié. Les studios Warner serviront pour les décors intérieurs et la production mettra en boîte quelques plans à Lawrence dans le Massachussets. Sans oublier le travail sur les costumes, très important à l'époque où la crise va toucher considérablement les Etats-Unis et qui modifiera quelques codes vestimentaires. Dès lors, un travail de recherche considérable doit être fait, notamment dans les véhicules, très important dans le milieu du banditisme. Ben Affleck a décidé de rompre le cliché de la voiture noire du gangster pour coloré au maximum les voitures. Voilà un vrai point positif quand on connaît cette époque plutôt opulente qui sombrera dans la "Grande Dépression" en 1929 suite à la crise. Détourner le cliché, oui, mais les règles du film noir. Ainsi, LIVE BY NIGHT sera dans la plus pure tradition du genre avec hommes aux cigares fumants et éclairage savamment travaillé.

Quoiqu'il en soit, ce quatrième film a tout pour être une belle réussite. Encore. Ben Affleck réalisateur, c'est vraiment fort : GONE BABY GONE est un thriller nerveux aux rebondissements dingues, THE TOWN un film d'action intense à la psychologie remarquablement travaillée et ARGO une reconstitution parfaite sur une opération étonnante. Même si la presse américaine n'a pas été conquise (34% de critiques positives), LIVE BY NIGHT a des arguments pour être, au minimum, un divertissement agréable. On y croit beaucoup en tout cas !

LIVE BY NIGHT sort le 18 janvier.

La dernière bande-annonce ici :  

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog