Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de LA GRANDE MURAILLE

Publié le 13 Janvier 2017 par Romain Jankowski

Alors qu'on attendait beaucoup de cette première production sino-américaine, l'avancée de sa date de sortie ainsi que sa durée (1h44) nous avaient déjà un peu refroidis. En effet, comment faire un film épique en condensant autant ? Pas le temps de poser les enjeux, de développer les personnages, d'entretenir le mystère, LA GRANDE MURAILLE n'est qu'une série B (voire Z à certains moments) à 150 millions de dollars. 

Parfois, on survole légèrement l'aspect un peu "nanar" du truc. En gros, un film sympa, traversé, de temps en temps, par des convictions cinématographiques grandioses (le travail sur le cadre, les couleurs, l'éclairage est époustouflant) et des batailles retentissantes (surtout les deux premières). On n'a pas vraiment le temps de s'ennuyer et le calibrage dans tous les aspects du film ne laisse pas de possibilités d'échappatoire. Rien de désagréable à regarder, mais on ne peut pas s'en contenter ! Voir autant de talents et de promesses disparaître nous laissent un peu sans voix. Zhang Yimou ? A aucun moment on ressent une patte quelconque. il s'éclate avec son budget mais se plante dans l'affreux design de ses aliens. Matt Damon ? Pour une fois, peu convaincant. Il s'ennuie beaucoup et ça se voit, ses dialogues étant débités sans véritable enthousiasme. La grande muraille ? Le film pourrait très bien se dérouler en Espagne ou en Belgique tant l'endroit est très peu utile. La Chine passe au second plan malgré des décors splendides. Côté scénario, on n'est pas plus gâté, entre incohérences et personnages stéréotypés.  

Si on n'enlève rien à la mise en scène, aux costumes et aux chorégraphies géniales des combats, les monstres sont vraiment ratés. Laids et mal modélisés (l'excès de CGI atteint son paroxysme dans une scène finale usante), ils sont le gros point noir du film. Alors qu'on attendait un peu de mystère, Yimou dévoile toutes ses cartes dans une séquence de bataille qui arrive au bout de dix minutes ! A partir de là, on a bien compris que LA GRANDE MURAILLE n'offrira qu'un gigantesque défouloir. Déjà pas si mal ? C'est vrai, mais on est également en droit d'être déçu ! 

 

AVIS GLOBAL : Inutile d'être méchant avec LA GRANDE MURAILLE qui est un divertissement passable, agrémenté de quelques séquences de combats magnifiques. Cependant, ses défauts narratifs et les horribles (dans tous les sens du terme) monstres, ne peuvent qu'abaisser le niveau global du film.

NOTE : 10 / 20

 

LA GRANDE MURAILLE   1h44

Un film réalisé par Zhang Yimou

Avec Matt Damon, Jing Tian, Pedro Pascal, Willem Dafoe. 

critique de LA GRANDE MURAILLE
Commenter cet article