Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Publié le par Romain Jankowski

L'année 2016 aura été moins impressionnante que 2015 qui avait vu cinq films milliardaires au box-office mondial : STAR WARS 7 (2,068 milliard), JURASSIC WORLD (1,6 milliard), FAST AND FURIOUS 7 (1,5 milliard), AVENGERS 2 (1,4 milliard) et LES MINIONS (1,1 milliard). Une année assez dingue et exceptionnelle. Les recettes se sont beaucoup partagées en 2016. On fait le bilan économique mondial et américain en finissant par le box-office France !

DES ANIMAUX ET DES (SUPER) HEROS 

Les chiffres américains seront probablement moins forts qu'en 2015 où le box-office avait atteint des sommets. Au 2 janvier, c'est LE MONDE DE DORY qui aura dominé l'année avec 486,2 millions. Un très joli score là-bas mais qui sera très vraisemblablement battu par ROGUE ONE qui en est déjà à 393 millions. CAPTAIN AMERICA CIVIL WAR finira donc troisième avec 408,084 millions de dollars. Surtout, la bande à Marvel trônera à la première place mondiale sauf énorme surprise venant de ROGUE ONE. Avec 1 152 683 117 dollars, CIVIL WAR impressionne et cet univers partagé ne semble absolument pas lasser le public comme en témoigne le succès-surprise de DOCTOR STRANGE avec 655 141 954 dollars (rappelons qu'il est encore en exploitation). L'année 2017 devrait être à nouveau riche en succès à commencer par LES GARDIENS DE LA GALAXIE 2 qui risque de ravager le box-office. SPIDER MAN ne sera pas en reste tout comme THOR 3 qui promet une aventure spectaculaire. Hormis le MCU, les héros trustent les places du top 10 mondial : BATMAN V SUPERMAN est 6ème avec 872,6 millions de dollars (8ème aux Etats-Unis avec 330 millions), DEADPOOL est septième avec 782,6 millions (sixième aux US avec 363 millions) et SUICIDE SQUAD est dixième avec 744,7 millions (9ème au pays de l'Oncle Sam avec 325,1 millions). La preuve que le genre bat son plein mais aussi que le public aime la diversité. Avec leurs défauts et leurs qualités, DEADPOOL et SUICIDE SQUAD ont essayé de renouveler un peu le genre avec la provocation pour l'un et une certaine noirceur "décontractée" pour l'autre. L'affrontement entre les deux géants de DC COMICS(Batman et Superman) aura été, en revanche, synonyme d'échec pour la Warner qui espérait plus de recettes. L'aspect sombre et sérieux de cet univers devrait être modifié à notre grand regret...

Au-delà des super-héros, impossible de nier la suprématie des films d'animation cette année. Et Disney de prendre les six premières places du classement (ROGUE ONE devrait y être bientôt) ! Impressionnant, d'autant qu'il devrait abattre un nouveau record avec 7 milliards de dollars de recettes ! UNIVERSAL avait réussi un coup magistral en 2015, c'est au tour de Disney cette fois : outre CIVIL WAR, on retrouve donc LE MONDE DE DORY et ZOOTOPIE au deuxième et troisième rang avec des chiffres impressionnants : 1,024 milliard pour l'un et 1,023 milliard pour l'autre. Il faut dire que la réussite était présente et qu'ils sont parvenus à toucher même les plus grands. Assez logique pour DORY étant donné que les enfants de l'époque sont allés voir NEMO et qu'ils attendaient la suite. Deux vrais gros succès où on pourra intégrer l'excellent LIVRE DE LA JUNGLE qui a atteint les 975 millions de dollars de recettes. Les adaptations en live des classiques sont désormais très attendus et LA BELLE ET LA BETE (le 22 mars) a tous les atouts pour obtenir un énorme score au box-office. Le dernier succès animé s'appelle COMME DES BETES avec ses 874,2 millions. Le studio ILLUMINATION connaît donc le succès hors de ses minions et continue sur sa lancée au vu du très bon démarrage de TOUS EN SCENE.

 

LES SURPRISES

Voilà la catégorie qui fait plaisir aux producteurs. Vos films ne sont pas forcément attendus à ce niveau et vous êtes d'autant plus fiers ! On a déjà parler de DOCTOR STRANGE qui a fini à plus de 100 millions au-dessus de son objectif (550 millions prévus). Il y a eu aussi, forcément, le plus gros projet casse-gueule de l'année : THE REVENANT avec Léonardo DiCaprio. 135 millions de dollars de budget pour un film de 2h35 avec un homme perdu au milieu de la nature ? Sur le papier, ça sent l'échec industriel malgré la présence de la star. Mais DiCaprio est bien le dernier acteur qui peut rassembler le spectateur au cinéma grâce à son seul nom. Avec un impressionnant 529,2 millions de dollars, le film d'Inarritu est un vrai carton. 

La deuxième vraie surprise c'est LES ANIMAUX FANTASTIQUES. Même si HARRY POTTER est désormais entré dans la pop culture, rien ne pouvait assurer le succès de son spin-off où aucun héros de la saga n'est présent. Avec un solide démarrage et un bouche-à-oreille impressionnant, le film en est, pour le moment, à 775,3 millions de dollars de recettes ! La WARNER avait établi un plan autour des 600-650 millions. Surtout, le spectateur apprécie énormément ce spin-off qui obtient beaucoup de très bonnes notes sur Internet. 

 

LES ECHECS

2016 a été assez impitoyable. D'abord, les adaptations de jeux vidéo se sont pris des claques avec ASSASSIN'S CREED et WARCRAFT. Le premier n'a pas démarré et le second a dépassé 431,5 millions grâce à la Chine. La suite n'est même plus d'actualité alors que la production attendait les chiffres de ventes en vidéo. Hormis LARA CROFT en tournage, il semblerait que le genre finisse par ne plus avoir de déclinaisons sur grand écran. 

La 20th century fox a connu deux échecs dont un retentissant : INDEPENDENCE DAY 2. La vague de nostalgie a ses limites et les spectateurs n'ont pas forcément voulu se déplacer pour voir cette suite d'un film qui n'en méritait pas. Avec 388,040 millions de dollars de recettes pour 185 de budget, les pertes financières sont terribles. Sans parler des futures suites qui sont automatiquement annulées. Coup dur pour Roland Emmerich qui avait prévu sa saga sur le long terme. En même temps, l'idée n'ait pas forcément excitante... Le deuxième échec, moins important, est le "final" de la saga X-MEN, APOCALYPSE. Certes, avec 552,7 millions de dollars, il réalise le deuxième meilleur score de la franchise, mais on reste loin de DAYS OF FUTURE PAST (747,8 millions) et des espérances de la production. Les estimations étaient bien plus importantes et les spectateurs ont été plutôt déçus. Pour un final, on est loin de l'apogée espérée d'autant que ces X-MEN s'essoufflent véritablement. Le 1er mars prochain, LOGAN marquera la fin d'une époque.

Disney a également connu des échecs qui sont un peu "effacés" par ses succès. LE BGG (réalisé par Steven Spielberg) est l'un des plus importants avec une petite recette de 147,5 millions de dollars pour 140 de budget. Quand on sait qu'à peu près 50 % de l'argent revient aux autres acteurs du film (exploitants, ayants droits...), la major a perdu environ 67 millions rien que pour la production, sans compter le marketing. Pertes moins importantes pour PETER ET ELLIOTT LE DRAGON qui ne totalise que 128,8 millions pour un budget bien plus modeste de 60 millions (hors marketing). Pour finir, FINEST HOURS, produit original et réussi de la firme, a coûté 70 millions (hors marketing) et n'a rapporté que...37,7 millions. Un gros échec mais pas plus fort que ALICE DE L'AUTRE COTE DU MIROIR qui aura fini à 298,9 millions pour 170 de budget (auquel il faut probablement rajouter plus de 200 millions en marketing). 

La SND n'a pas vécu une belle année non plus. Le terrible échec du mauvais GODS OF EGYPT est retentissant (133,5 millions rapportés pour 140 de budget), mais le pire reste DIVERGENTE qui devient un véritable accident industriel. La saga young adult n'aura même pas le droit à une fin au cinéma, celle-ci étant prévue en...téléfilm. Avec le flop de LA 5EME VAGUE, le genre young adult a probablement connu sa fin cette année.

 

BOX-OFFICE FRANCE

Un petit détour par nos entrées nationales. Aucun film à plus de 5 millions même si on peut penser que VAIANA le sera très bientôt (4,6 millions pour le moment). ZOOTOPIE a suivi le même chemin chez nous en étant, pour le moment, numéro 1 avec 4,8 millions. LES ANIMAUX FANTASTIQUES aura également cartonné avec 4 millions en fin de carrière. THE REVENANT constitue le vrai succès-surprise de l'année avec 3,7 millions de spectateurs juste devant DEADPOOL qui échoue à seulement 45 000 entrées du film avec DiCaprio. L'AGE DE GLACE 5 n'aura pas bien fonctionné dans le monde (400 millions de dollars) mais garde une certaine renommée chez nous avec 3,4 millions d'entrées soit, tout de même, moitié moins que les autres ! A noter le gros carton des TUCHE 2 avec 4,6 millions d'entrées. On peut se désoler que de si mauvais films arrivent dans le top 5 ou se dire que notre contexte sociétal joue en faveur d'une certaine propension à se "vider" la tête au cinéma. Quoiqu'il en soit, le septième art est grand grâce à sa faculté, chaque année, d'attirer de nombreuses personnes dans une salle pour une expérience qui reste toujours unique. Vous avez été encore plus nombreux en 2016 qu'en 2015 ! Et, au vu, de 2017, aucune chance que la courbe s'inverse ! 

     

 

 

BILAN ECONOMIQUE 2016 : DISNEY, VAINQUEUR PAR K.O

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog