Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Publié le par Romain Jankowski

Certains vont tout de suite pouffer de rire, rien qu'en lisant la question. D'autres vont même se poser la question de l'esprit de la saga parce qu'il est vrai qu'on ne sait plus très bien où il se situe. 

Quand il sort en 1996, RESIDENT EVIL est un phénomène du jeu vidéo, un survival haletant qui pourrait bien faire encore frissonner les générations actuelles. Coincé dans un manoir, vous devez lutter contre les morts-vivants suite à un mystérieux virus qui a contaminé la population. Une suite est rapidement mise en production avec le même succès. Alors en 2000, suite à l'annonce du lancement de production du film, les fans ont plus que hâte de voir leurs cauchemars sur grand écran. Paul W.S Anderson sort du très beau LE VAISSEAU DE L'ANGOISSE et Milla Jovovich est une star. Tout était en place pour satisfaire tout le monde. 

En 2002, à la sortie du film, c'est le refroidissement total. Anderson survole son sujet, joue à fond sur l'action et raréfie les moments d'angoisse. Sans compter sur une histoire de machination confuse qui enlève l'aspect direct et percutant de l'histoire. Bien sûr, tout n'est pas à jeter, Anderson réussit certains passages et les morts-vivants sont plutôt bien fichus (on est loin de WALKING DEAD quand même). La déception est immense chez les fans et le spectateur lambda en ressort mitigé. Mais la saga cinématographique est lancée. 

Jusque poser un problème commun. Les autres volets de RESIDENT EVIL ont bien fonctionné au box-office (914,5 millions de dollars de recettes pour les cinq volets) jusque rendre le jeu...moins convaincant. L'esprit de ce dernier s'est transformé, adapté aux films en devenant un action game plus qu'un survival. Le sixième volet, dernier sorti pour le moment, est une franche déception. Tous se retrouvent un peu coincé aujourd'hui entre nostalgie des originaux et volonté de renouveler la saga toute entière. 

Il est évident que certains problèmes ont émaillé la question de ce CHAPITRE FINAL, qui sort plus de quatre ans et demi après le cinquième. Pourtant, RETRIBUTION a fait le meilleur score de la saga avec 295 millions de dollars mondiales ! Mais les temps ont changé, WALKING DEAD est un phénomène international et a redéfini l'esprit "zombies", Milla Jovovich a disparu des radars et les spectateurs ne se passionnent plus pour les aventures d'Alice qui sont devenues complètement farfelues (ce RETRIBUTION est réellement catastrophique).

Mais RESIDENT EVIL reste RESIDENT EVIL. C'est une marque, une renommée qui décide de revenir à un vrai survival en janvier prochain sur les nouvelles consoles avec son septième volet et qui fait un buzz fou en ce moment, preuve que le soufflé n'est pas retombé. Le CHAPITRE FINAL arrivera dans la foulée, le 25 janvier. La dernière bande-annonce promet beaucoup d'action, évidemment, mais lance aussi quelques pistes rassurantes comme des flash-backs et des morts-vivants un peu plus inquiétant. En laissant de côté ses travers habituels (ralentis, complications inutiles de l'intrigue), Anderson pourrait (peut-être) nous offrir un solide divertissement, mélange de l'horreur des débuts et d'action qui pourrait (peut-être, bis) être enfin spectaculaire !

On saura si c'est le cas le 25 janvier prochain !  

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog