Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de À FOND

Publié le 24 Décembre 2016 par Romain Jankowski

Après les galères de tournage (voir l'article dans le blog), le film de Nicolas Benamou tient ses promesses visuelles mais rate le coche dans son scénario. C'est à ce moment là qu'on se dit qu'un film sérieux aurait pu être un choix bien plus judicieux...

Parce que même si quelques gags valent le détour, on ne peut pas dire que les éclats de rire sont régulièrement déclenchés, la faute à une écriture un peu facile (le coup du harpon, la maladresse du grand-père qui finit par être agaçante et lourde) et quelques répétitions (on a l'impression que Florence Foresti répète exactement les mêmes dialogues d'une scène à l'autre). Surtout, il faut se farcir vingt premières minutes insupportables, celles qui précédent le départ en voiture. Entre gags éculés et dialogues bâclés, on peut vraiment prendre peur pour la suite. Heureusement, le cinéaste enchaîne par la suite et nous voilà surpris par le rythme emballant, les péripéties qui s'enchaînent et un soin visuel étonnant. 

Et voici qu'on en revient à la problématique de départ : pourquoi en faire une comédie ? Le film aurait parfaitement convenu à un style nerveux et rempli de suspense. Nicolas Benamou se doit alors de parsemer son intrigue de blagues inutiles alors que la tension est parfois bien présente. Surtout, sa volonté de filmer directement, sans fond vert, s'avère extrêmement judicieux tant le spectacle est au rendez-vous (le sauvetage final, impressionnant). Mais il faut aussi voir la vérité en face : si À FOND était un film d'action à la française, sans José Garcia et sans son aspect comique, il n'aurait jamais récolté prés de 100 000 entrées en un jour. Si le monde du cinéma français doit changer sa manière d'être et prendre des risques, le spectateur doit le faire aussi et donner confiance à des productions plus ambitieuses. Une synergie qu'il sera difficile à trouver mais qui pourrait peut-être changer en 2017 : SEULS de David Moreau et HOSTILE de Matthieu Turi sont les deux espoirs d'un probable changement. 

 

AVIS GLOBAL : On retiendra une réalisation vraiment soignée et nerveuse de la part de Nicolas Benamou. On peut être moins emballé par l'aspect comique malgré l'énergie de José Garcia. 

NOTE : 11 / 20

 

À FOND  1h31

Un film réalisé par Nicolas Benamou

Avec José Garcia, André Dussolier, Caroline Vigneaux, Charlotte Gabris.

critique de À FOND
Commenter cet article