Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

RADIN, CHANGEMENT DE REGISTRE POUR FRED CAVAYE

Publié le 15 Septembre 2016 par Romain Jankowski

RADIN, CHANGEMENT DE REGISTRE POUR FRED CAVAYE

Ce qu'il y a d'important dans une carrière, c'est la diversification. Ne pas s'intéresser toujours aux mêmes sujets, aux mêmes genres, à la même dramaturgie. Plein d'artistes, dans tous les domaines le font. En cinéma, on peut évidemment citer Steven Spielberg, mais il y a également Ridley Scott ou encore Clint Eastwood. Tout en étant loin de ces modèles, naturellement, Fred Cavayé va également essayer de se diversifier.

Evidemment, tous n'ont pas envisagé ce cap de la meilleure des manières. On se souvient de Jean-François Richet l'an dernier avec UN MOMENT D'EGAREMENT qui ne faisait que recopier l'original. Le réalisateur de BLOOD FATHER n'avait pas réussi à parfaitement capter la dimension intime de ses personnages. Fred Cavayé, lui, est un spécialiste de la nervosité. POUR ELLE, A BOUT PORTANT, MEA CULPA, trois films d'action intelligents et haletants. Il était même devenu l'un des seuls représentants du cinéma français de genre. Le voir se lancer dans la comédie est très intriguant et on a vraiment hâte de voir comment il s'est débrouillé.

L'idée de base était là lorsque le cinéaste prend le projet à son compte. Il demande à la production de réécrire le script à sa manière. Il s'exile alors durant un mois chez lui, en Bretagne, loin de la vie parisienne, et boucle son scénario que Eric Jehelmann, le producteur, valide automatiquement. Tout s'enchaîne ensuite très vite. Dany Boon, overbooké avec la préparation de son prochain film RAID DINGUE, avait poliment refusé à la lecture du premier script. Mais Cavayé lui a présenté sa version et il a accepté directement, pensant qu'il ne pouvait passer à côté de ce projet.

Laurence Arné, Noémie Schmidt et Patrick Ridremont vont également rejoindre la distribution. Il faut bien avouer que RADIN dispose d'un sujet solide, pouvant faire rire une bonne partie du public. Même si c'est, à la base, une commande de production, le film est devenu pratiquement un film personnel pour Fred Cavayé. Il l'a écrit, porté et s'est amusé à s'effacer dans la mise en scène, réapprendre certains codes qu'il avait pu oublier avec ses films d'action. Avoir Dany Boon dans sa distribution peut lui permettre de connaître son premier véritable succès. On lui souhaite car c'est un réalisateur talentueux !

Le film sort le 28 septembre.

On vous remet la bande-annonce ci-dessous.

Commenter cet article