Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

FREE STATE OF JONES, UNE REVOLUTION EN MARCHE

Publié le 7 Septembre 2016 par Romain Jankowski

FREE STATE OF JONES, UNE REVOLUTION EN MARCHE

Il y a des films qui tombent justement au bon moment ! En pleine période trouble actuelle, voilà un film qui parle de soulèvement du peuple face à l'oppresseur et aux exploitants. D'autant que ce combat réunit les noirs et les blancs pendant et après la guerre de Sécession.

Newton Knight, fermier du Mississippi, prend la tête d'un groupe de paysans blancs et d'esclaves en fuite. Ensemble, ils vont se tourner face aux riches propriétaires qui les exploitent tous, de manières différentes. Voici comment né une nation où blancs et noirs cohabitent. Un message de fraternité et d'égalité qui résonne dans un présent où les extrêmes gagnent du terrain, dans les gouvernements, et les populations. Gary Ross (HUNGER GAMES), le réalisateur du film, s'est inspiré de la véritable histoire de Newt Knight. Personnage historique un peu tombé dans les oubliettes alors qu'il mena un combat important. Pour ce faire, Ross s'est beaucoup documenté, notamment au niveau visuel, afin de représenter avec précision la guerre de Sécession. Des descendants de la famille Knight lui ont également confier beaucoup d'archives et de notes.

Après avoir choisi l'immense Matthew McConaughey dans le rôle principal, le cinéaste prend Benoît Delhomme pour la photographie (il a notamment officié sur DES HOMMES SANS LOI et UNE MERVEILLEUSE HISTOIRE DU TEMPS). L'imagerie grisâtre et froide qui ressort des premières images dévoilées, est impressionnante. Tout comme les batailles qui ont été réalisées dans les paysages vallonnés et marécageux de Louisiane. Philipp Messina, chef décorateur, s'est chargé du retour dans le passé de cette région des Etats-Unis en s'inspirant de l'architecture typique des années 1860. Pour finir, la reconstitution passe également par des costumes et, à ce titre, Louise Fogley a eu beaucoup de boulot ! Elle a dû habillé une centaine de comédiens et quelques 2800 figurants.

Doté d'un budget confortable, mais tout de même limité (vu son sujet) de 65 millions de dollars, FREE STATE OF JONES joue sa rentabilité sur les territoires mondiaux. Sa sortie aux Etats-Unis est restée très confidentielle, ne rapportant que 20 millions de dollars. L'Amérique a toujours été un peu réticente à regarder derrière elle, a accepté ses erreurs et ses névroses. Hormis le LINCOLN de Steven Spielberg, rares sont les films parlant de cette guerre à avoir fonctionner. Et encore, le film de Ross parle également d'après-guerre, sujet rarement traité au cinéma. Gageons que ce long-métrage très prometteur trouve son public !

Sortie de FREE STATE OF JONES, le 14 septembre.

Voici un extrait du film !

 

Commenter cet article