Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de LES 7 MERCENAIRES

Publié le 29 Septembre 2016 par Romain Jankowski

L'ambitieux remake du film de John Sturges (qui était déjà une reprise de celui de Akira Kurosawa, LES SEPT SAMOURAÏS) avait tout le potentiel pour devenir un divertissement de haute volée avec son casting clinquant (Denzel Washington, Chris Pratt, Ethan Hawke), un cinéaste solide (Antoine Fuqua) et des partis pris intéressants.

D'une beauté sidérante, LES 7 MERCENAIRES attire l'oeil et sublime la vision du spectateur à travers quelques plans à couper le souffle. Quel plaisir de revoir l'Ouest américain où galope un cheval et son cow-boy dans un plan large ! L'essence même de l'art cinématographique, une image iconique absolue. Un plaisir de cinéphile d'abord car Fuqua respecte au millimètre prés les codes du genre entre la scène dans le saloon, les bandits, les flingues sortis à la vitesse grand V, la poussière, la fumée, les gros plans sur des visages tendus par le combat à venir... Tout y est !

Bien sûr, le casting détonne et témoigne d'une modernité appréciable. Un noir, un irlandais, un chinois, un mexicain, un sudiste, un indien, un mexicain. Déjà, en 1960, John Sturges avait prôné la diversité, chose rare à l'époque. Fuqua est dans la même veine et fait cohabiter les souvenirs de famille de deux combattants opposés durant la guerre de Sécession. Parfois, le film se fait même trouble, quasiment désespéré où la charge politique derrière le grand divertissement, devient palpable. Ici, il est question de capitaliste ayant la main mise sur la population. C'est alors son soulèvement qui pointe, Fuqua convoquant ceux qui ont bâti l'Amérique (les mercenaires) pour reprendre une Terre pillée par les colons. Le secret que porte le personnage joué par Denzel Washington en témoigne et rapporte son attaque-suicide (défendre ce village) à ce combat contre des Hommes qui se croient au-dessus des autres.

Malgré quelques problème de rythme et une dynamique qui a parfois du mal à se trouver, impossible de bouder son plaisir devant ces mercenaires. L'humour est savamment distillée, les personnages très attachants et l'héroïsme parfaitement capté par la superbe mise en scène de Fuqua, le point fort du film. Des décors aux costumes, en passant par les paysages grandioses et déserts, le film est une vraie merveille visuellement et mérite, indiscutablement, un visionnage dans une salle de cinéma. Encore plus lorsque l'on voit cet incroyable affrontement final, morceau de bravoure de plus d'une demi-heure qui ne vous laisse pas souffler une seule seconde ! Avec son découpage excellent, ses effets spéciaux parfaitement maîtrisés et un massacre à la mitrailleuse qui fait froid dans le dos, cette énorme séquence d'action est un véritable régal. Et rehausse le fait que ces 7 MERCENAIRES soit un divertissement parfait !

 

AVIS GLOBAL : Ce remake est une prouesse visuelle au propos plus intelligent qu'on ne pourrait le croire. Malgré quelques longueurs et des personnages parfois peu approfondis, LES 7 MERCENAIRES reste un superbe divertissement, jouissif et parfois drôle, trouvant sa pleine valeur dans un combat final époustouflant !

NOTE : 14 / 20

 

LES 7 MERCENAIRES 2h13

Un film réalisé par Antoine Fuqua

Avec Denzel Washington, Chris Pratt, Ethan Hawke, Vincent D'Onofrio.

critique de LES 7 MERCENAIRES
Commenter cet article