Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de CLASH

Publié le 28 Septembre 2016 par Romain Jankowski

Mohamed Diab est un cinéaste qui a été découvert avec LES FEMMES DU BUS 678, puissant portrait de femmes dans l'Egypte contemporaine. Avec CLASH, il ne quitte pas son pays et parle d'un système totalement déséquilibré après la révolution et dessine les contours d'un islamisme meurtrier ainsi qu'une division inévitable de la population.

Pour raconter cette progressive descente en enfer dans un pays sans repères, Diab rejette tout sensationnalisme et confine ses personnages dans un fourgon blindé d'une police dépassée, suivant des ordres absurdes. Des frères musulmans, des journalistes, des nationalistes, des hommes et des femmes aux idéologies différentes, mais qui n'en restent pas moins des humains. Loin de tout propos partial, le cinéaste déroule une histoire poignante, s'intéresse aux doutes de tous les personnages, montre la solidarité dont peut faire preuve une population face à la mort et aux injustices. Il y a des morceaux de bravoure imparables dans ce CLASH, comme cette séquence utopique, quasi-iréelle, d'un chant folklorique qui fait rire tout le fourgon. Un exemple de rassemblement, suivi d'une division lorsque le monde réel se fait de nouveau entendre.

Finalement, la politique passe au second plan, laissant la place à l'émotion, à l'humain. Lorsqu'un proche meurt, il n'y a plus de convictions, d'apparat, de haine. Il n'y a plus qu'un Homme qui souffre et des liens d'amour ou d'amitié profondément forts. Certains trouveront cela idéaliste, mais l'intention de Diab est tout autre : derrière l'étranger aux convictions différentes des nôtres, se trouve un homme ou une femme avec ses propres failles. Malgré tout, le cinéaste n'est pas dupe et clôt son film avec une fatalité terrassante où la violence reprend ses droits. Une fin malade et abrupte comme une preuve que ce monde déchiré va droit dans le mur...

 

AVIS GLOBAL : Puissant, édifiant, CLASH est un film absolument essentiel. La mise en scène de Mohamed Diab, anxiogène et pressante donne tout le loisir aux comédiens, impeccables, d'exprimer la complexité de leurs personnages.

NOTE : 16 / 20

 

CLASH 1h37

Un film réalisé par Mohamed Diab

Avec Hani Adel, Ahmed Malek, Nelly Karim, Aly Eltayeb.

critique de CLASH
Commenter cet article