Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

BOX-OFFICE 16-18 SEPTEMBRE : DEMARRAGE EN DEMI-TEINTE POUR BRIDGET JONES BABY ET BLAIR WITCH

Publié le 19 Septembre 2016 par Romain Jankowski

L'année 2016 (et 2015 un peu aussi) s'est mise au recyclage, aux suites tardives et souvent sans imagination ou parfaitement inutiles. Deux nouvelles sont arrivées cette semaine aux USA, BRDGET JONES BABY qui sort donc douze ans après son deuxième volet et BLAIR WITCH, une surprise qui n'avait même pas été annoncée (seulement connue depuis 2 petits mois). Quel démarrage pour les deux revenants ?

BRIDGET JONES BABY comptabilise 8 240 000 $ pour son lancement aux USA. Vous serez tenté de dire que c'est peu. En effet, c'est le cas. Il vous faudra savoir ensuite que LE JOURNAL DE BRIDGET JONES n'avait guère réalisé mieux en 2001 avec seulement 10,8 millions. Le deuxième ? Même schéma avec seulement 8,7 millions. Les résultats finaux ne sont pas faramineux, 71,1 millions pour l'original et seulement 40,2 pour la suite. Constat ? Oui, BRIDGET JONES n'a jamais cartonné au pays de l'Oncle Sam. Donc pourquoi une suite ? Pour l'international, bien sûr ! LE JOURNAL... avait rapporté la bagatelle de 282 millions de dollars tandis que L'AGE DE RAISON a terminé à 261,6 millions. Le troisième volet a d'ailleurs été bien lancé sur les autres territoires, empochant 29,9 millions de dollars sur seulement 39 pays (dont un joli démarrage en Grande-Bretagne avec 11 millions). Les critiques, ultra-positives, et le bouche-à-oreille, seront les deux conditions pouvant permettre à ce troisième volet d'être un gros succès. Pour le moment, ce n'est pas encore le cas.

BLAIR WITCH fait également le moins bon démarrage de la saga. Avec 9,6 millions en 3 jours aux USA, on est loin du premier et ses 29,2 millions, mais également en-dessous du deuxième qui avait lancé sa carrière avec 13,3 millions. Evidemment, on ne pourra pas parler d'échec, le film n'ayant coûté que 5 petits millions, vous pouvez constater qu'il a déjà remboursé son budget avant même sa sortie internationale... Quoiqu'il arrive, battre les 240,5 millions de dollars de recettes mondiales du premier sera purement impossible.

Malgré ces deux nouvelles sorties, SULLY reste numéro 1 aux Etats-Unis ! Avec 22 millions supplémentaires et une baisse légère de 37% par rapport au week-end dernier, le film de Clint Eastwood continue de briller et porte son total US à 70,5 millions. Si on rajoute les recettes internationales (23,4 millions pour 44 pays), SULLY a rapporté 93,9 millions. Un beau succès qui va s'étaler sur plusieurs semaines, des pays importants n'ayant pas encore reçus le film (dont la France).

Alors que ses recettes US ne cessent de monter (75,3 millions pour le moment), DON'T BREATHE fait également le buzz à l'international ! Avec 31,7 millions de dollars au compteur, pour seulement 33 pays, la production de Sam Raimi porte son total à 107 millions. Son pourcentage de rentabilité est déjà estimée à 1 081 %. Il va s'élever, inévitablement.

Pour finir, LE MONDE DE DORY vient de démarrer fort en Italie avec 5,8 millions de dollars de recettes ! Ce qui conforte encore un peu plus l'énorme carton de cette suite (960,7 millions dont 483,7 aux USA).

 

WEEK-END 16-18 SEPTEMBRE 2016

TOP 5 USA

1. SULLY Semaine 2 22 000 000 $ (-37 %) TOTAL : 70 541 000 $

2. BLAIR WITCH Nouveauté 9 650 000 $

3. BRIDGET JONES BABY Nouveauté 8 240 000 $

4. SNOWDEN Nouveauté 8 023 000 $

5. DON'T BREATHE Semaine 4 5 600 000 $ (-32,1%) TOTAL : 75 328 000 $

 

TOP 5 INTERNATIONAL

1. BRIDGET JONES BABY 29 900 000 $ Nouveauté TOTAL MONDE * : 38 140 000 $

2. BEN-HUR 11 300 000 $ (+36,1 %) Semaine 5 TOTAL MONDE : 80 709 819 $

3. COMME DES BETES 9 600 000 $ (-36,4%) Semaine 13 TOTAL MONDE : 804 950 000 $

4. LE MONDE DE DORY 8 300 000 $ (+31,8 %) Semaine 14 TOTAL MONDE : 960 739 392 $

5. DON'T BREATHE 7 200 000 $ (-20 %) Semaine 4 TOTAL MONDE : 107 028 000 $

 

* le total monde correspond aux recettes cumulées, USA + international

 

 

 

 

 

BOX-OFFICE 16-18 SEPTEMBRE : DEMARRAGE EN DEMI-TEINTE POUR BRIDGET JONES BABY ET BLAIR WITCH
Commenter cet article