Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

INSTINCT DE SURVIE, SURPRISE DE FIN D'ETE ?

Publié le 9 Août 2016 par Romain Jankowski

INSTINCT DE SURVIE, SURPRISE DE FIN D'ETE ?

On est tous un peu comme ça, on a du mal à faire confiance à certains films. Quand on nous a vendu un film de requin avec Blake Lively, isolée sur un rocher, on a eu peur. Parce que dans l'inconscient collectif, LES DENTS DE LA MER ne peut-être que le SEUL film de requin réussi, le seul qui traverse les époques et qui nous donne toujours cette légère appréhension avant de rentrer dans l'eau.

Pourtant, les premières images ont donné confiance, la tension est quelque peu montée et on a commencé à y croire de plus en plus. L'ANTRE DU CINEPHILE suit avec un vif intérêt le développement et le parcours de ce film finalement un peu hors normes. C'est qu'on ne s'était jamais vraiment penché sur la question du film de requins, souvent ridiculisés dans des téléfilms de seconde zone et, surtout, ne nous le cachons pas, forcément limité par son éventuel évolution. Il y a bien eu les (mauvaises) suites du chef d'oeuvre de Spielberg ou encore le moyen PEUR BLEUE (avec Samuel L.Jackson). Côté réussite, il y a eu THE REEF ou OPEN WATER. Dans un autre registre, on a apprécié le décalage de la production DREAMWORKS, GANG DE REQUINS, ou celui du MONDE DE NEMO. Mais, finalement, ces interprétations sont un peu symptomatiques d'une génération qui n'a plus vraiment la trouille des bébêtes à longues dents. Ceux de PIXAR sont des végétariens qui ne dominent plus les mers et s'avèrent être presque une métaphore de ce que vit ce genre sur petit ou grand écran (ridiculisé dans le succès incroyable de SHARKNADO, par exemple).

Alors INSTINCT DE SURVIE entend bien révolutionner tout ça ! D'abord, précisons que le scénario était sur la Blacklist américaine de 2014 (liste des meilleurs scénarios pas encore adaptés sur grand écran). Pas toujours un gage de qualité mais c'est un détail qui compte, tout de même. Louis Letterier (le frenchie réalisateur de L'INCROYABLE HULK, LE CHOC DES TITANS et surtout INSAISISSABLES) devait, à l'origine, s'occuper du film. Les coupes budgétaires opérées par SONY, le producteur-distributeur, l'ont déstabilisé et il s'est alors retiré du projet. Finalement, c'est Jaume-Collet Serra qui prend la relève. En pleine période d'action-movie avec Liam Neeson (SANS IDENTITE, NON-STOP, NIGHT RUN), le cinéaste espagnol revient avec le genre qui l'a fait découvrir, la série B d'angoisse. Il était derrière LA MAISON DE CIRE et, surtout, du génial ESTHER. Avec 13 millions de dollars de budget, il a dû faire preuve d'une grande ingéniosité pour gérer son film.

Le but, ici, c'est la survie. Mais aussi un face-à-face : celui d'une jeune femme pour s'en sortir contre un ennemi redoutable, le requin blanc, entièrement réalisé en images de synthèse. Une image du combat quotidien des femmes pour affirmer leur force et leur liberté ? Personne ne le dit, mais on pourrait le penser. Même inconscient, un message est toujours délivré derrière chaque histoire. Blake Lively, poussée par son mari Ryan "Deadpool" Reynolds à participer au film, s'est entraînée dur pour affronter la bête. C'est également une formidable opportunité pour elle de se montrer au grand public et de prouver ses talents de comédienne. Surtout, il y a une affirmation de l'intelligence d'une jeune femme, qui doit faire preuve d'ingéniosité pour s'en sortir. Une femme belle et intelligente ? Pas féministe ce film ? Peut-être et c'est tant mieux !

Quoiqu'il en soit, INSTINCT DE SURVIE a fait un bon parcours au box-office. Avec 53 millions de dollars aux USA et 14, pour le moment, dans le monde, le film de Collet-Serra a déjà largement remboursé son petit budget. De plus, la presse et le public apprécient, avec 77% de critiques positives. Ici, on a envie de s'enthousiasmer pour INSTINCT DE SURVIE ! Résultat des courses le 17 août !

Voici un extrait dévoilé par SONY :

 

Commenter cet article