Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de COMME DES BÊTES

Publié le 1 Août 2016 par Romain Jankowski

Les studios ILLUMINATION ont trouvé un équilibre et une ligne directrice parfaite. Un budget restreint (75 millions ici), un pitch fort (après Gru et les minions, voici la vie des animaux quand vous ne les surveillez pas) et un ensemble fun, rempli de gags.

L'incroyable succès du film (déjà 260 millions de dollars de recettes aux USA) prouve que le studio crée par Pierre Coffin va de l'avant en lâchant, pour la première fois, ses adorables minions. Indiscutablement, COMME DES BÊTES ne sera pas le meilleur film d'animation vu cette année. ZOOTOPIE, LE MONDE DE DORY et même L'AGE DE GLACE 5 restent au-dessus. Cependant, on ne peut que reconnaître la générosité dans l'humour, le scénario enchaînant coup sur coup le buddy movie à l'ancienne, les poursuites proches du cartoon et des jeux de mots hilarants (on est déjà fan du méchant lapin). On ne s'ennuie pas et c'est bien là une belle qualité.

La caractérisation des personnages est également bien amenée et le bestiaire regorge d'animaux décalés (outre le lapin, il y a le faucon devenant végétarien, le vieux chien surnommé "papy", le caniche fan de hard rock). Il y a un vrai talent chez ILLUMINATION pour nous rendre attachants des "freaks" (Gru, les minions, maintenant ces animaux). Mais le scénario n'a pas la même rigueur et l'intrigue principale de devenir assez vite paresseuse. Voilà un point où le studio doit encore s'améliorer : avoir différents niveaux de lecture. C'était déjà le problème des MINIONS l'an dernier et, dans une moindre mesure, celui de MOI,MOCHE ET MECHANT. La lutte entre les animaux d'égout rejetés par les Hommes et les domestiques auraient pu être intéressante mais est annihilée par une fin qui rejette tout cela en bloc. Surtout, il est fort probable que ce point de vue n'était pas le meilleur pour la continuation du pitch prometteur. En découle une certaine indifférence lorsque l'on comprend clairement que l'histoire est assez mal maîtrisée et qu'elle ne s'adresse qu'aux petits. Tout en gardant son style, il faudra vraiment réfléchir à un renouvellement en profondeur pour les thèmes abordés (même celui de l'entraide, présent ici, est assez mal fichu).

 

AVIS GLOBAL : Drôle et rythmé, COMME DES BÊTES se suit sans déplaisir mais ne parvient pas à réellement passionner à cause d'un scénario paresseux. Malgré tout, il y a toujours un très gros potentiel pour le studio ILLUMINATION !

 

NOTE : 12 / 20

 

COMME DES BÊTES 1h27

Un film réalisé par Yarrow Cheney, Chris Renaud.

critique de COMME DES BÊTES
Commenter cet article