Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de INDEPENDENCE DAY, RESURGENCE

Publié le 21 Juillet 2016 par Romain Jankowski

critique de INDEPENDENCE DAY, RESURGENCE

Cette suite du film-culte de 1996 était à la fois attendue, inattendue, réjouissante et redoutée. Après avoir vu le film, la question semble encore plus limpide : Etait-il possible de faire une bonne séquelle de cette histoire qui se suffisait largement à elle-même ? Qui plus est vingt ans plus tard ?

Réveillant nos vieux souvenirs nostalgiques avec quelques séquences qui auront marqués l'imaginaire collectif (le vaisseau planant au dessus de la ville, la destruction à laser de la Maison-Blanche), Roland Emmerich désire nous avoir dans la poche immédiatement. Il recopie beaucoup, laisse planer le mystère et le scénario de ressembler terriblement au premier. La première demi-heure est malgré tout très prenante, le cinéaste renouant avec une imagerie SF impressionnante (notamment le design des aliens, très réussi), soigneusement filmée et construite. Jusque cette séquence de destruction totale tonitruante, déchaînement de violence graphique aux effets spéciaux impressionnants.

A partir de ce moment là, RESURGENCE ronronne. Enjeux très faibles, personnages inexistants (on cherche encore celui de Charlotte Gainsbourg), idées paresseuses et opportunistes (la découverte de nouvelles intelligences ne servant qu'à introduire un éventuel troisième volet) et émotion qui passe à la trappe (on ne révélera rien mais une scène tragique est vite expédiée). Surtout, même dans le divertissement pur, Emmerich répète inlassablement ses propres défauts. A la différence d'un Michael Bay (auquel il est souvent comparé) qui s'assume avec des monstrueuses scènes d'action jubilatoires, Emmerich se refuse quasiment d'être spectaculaire. On baille régulièrement devant ces tunnels de dialogues à rallonge souvent peu utiles. Pire, lorsqu'il se réveille pour la scène d'action finale, sa mise en scène est sans ampleur, mal découpée et pas du tout emballante.

En l'état, le film n'est pas désagréable et s'avère être un divertissement correct. Mais on ne retrouve ni la folie, ni l'humour, ni le mordant du premier. Même Jeff Goldblum semble s'ennuyer. Et, surtout, on ressent le manque de Will Smith à chaque scène. On ne pensait pas ça possible, mais c'est le cas. Les jeunes acteurs sont plutôt bons, mais n'ont pas absolument pas l'écrasant charisme de Smith. On se rend compte qu'il apportait énormément à cette histoire.

AVIS GLOBAL : Invasion, destruction, discours enflammés, Roland Emmerich nous ressert le même plan qu'il y a vingt ans. Sans la spontanéité ni la réussite du premier. Sitôt vu, sitôt oublié. Pas mauvais mais anecdotique.

NOTE : 11 / 20

INDEPENDENCE DAY 2, RESURGENCE 2h01

Un film réalisé par Roland Emmerich

Avec Jeff Goldblum, Liam Hemsworth, Bill Pullman, Charlotte Gainsbourg.

critique de INDEPENDENCE DAY, RESURGENCE
Commenter cet article