Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

BOX OFFICE 01-03 JUILLET : DORY TROP FORT POUR SPIELBERG ET TARZAN

Publié le 3 Juillet 2016 par Romain Jankowski

Nouveau week-end explosif pour les sorties et nouvelles dynamites ! Entre AMERICAN NIGHTMARE 3, TARZAN et le dernier Spielberg, LE BON GROS GEANT, la casse était grande. Elle le fut.

D'abord, un grand chapeau au MONDE DE DORY qui atomise encore la concurrence sur sa 3ème semaine ! Avec 41,9 millions de dollars de plus et 372 250 000 rien qu'aux USA, le film d'Andrew Stanton est un énorme carton qui va dépasser le numéro 1 de l'année CIVIL WAR (406 millions). Mondialement, Dory est déjà à 538 millions de dollars de recettes. L'attente s'est révélée grande pour le retour des créatures de la mer.

Avec un démarrage excellent de 30,1 millions, AMERICAN NIGHTMARE 3 fait un million de plus que le 2. Pour un budget ridicule de 10 millions, le film sera très rentable. La sortie mondiale commence la semaine prochaine.

Nouvel arrivant, TARZAN le film de David Yates pour la WARNER, au budget démesuré de 185 millions de dollars. Avec 38,1 millions en ouverture, ce n'est pas vraiment la fête même si on est loin de la catastrophe. La bouffée d'air pourrait venir de l'exploitation mondiale qui, avec 19 millions sur 19 pays se réserve une jolie moyenne. Affaire à suivre même si la concurrence est rude, très rude.

LE BON GROS GEANT est, comme attendu, un échec. Film hors d'époque, miné par de mauvaises critiques et à la concurrence trop forte (DORY et TARZAN sur le même public), le nouveau film du maître était perdu d'avance. Avec 19,5 millions, pour un budget de 150, en 3 jours, Disney craint l'échec. À raison.

INDEPENDANCE DAY 2 perd 60 % sur son deuxième week-end et cumule à un mauvais 72,7 millions ! Voilà un échec terrible, encore ! L'année 2016 est tout de même tuante pour le moment avec des flops parfois inattendus. Alors oui, mondialement le film de Emmerich se débrouille (249 millions en tout) mais le signal lancé n'est-il pas important et à prendre en compte par les producteurs ? Faut-il balancer de 150 à 200 millions pour chaque "gros" film ? Une vraie révision est à prévoir, et les cartons de "petits budgets" comme DEADPOOL ou CONJURING 2 qui deviennent des succès à partir de 200 millions de recettes, peuvent devenir la base d'un travail nouveau et conséquent.

 

 

 

LE BGG n'a pas convaincu le public américain...

LE BGG n'a pas convaincu le public américain...

Commenter cet article