Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de ELLE

Publié le 27 Mai 2016 par Romain Jankowski

critique de ELLE

Absent depuis BLACK BOOK, Paul Verhoeven est l'un des cinéastes majeurs contemporains qui eu son heure de gloire au temps de ROBOCOP, BASIC INSTINCT et autre STARSHIP TROOPERS. Il revient ici avec un film-trouble, comme il les aime, dévoilant sa part mystérieuse par le biais de personnages forts et déterminés.

Quiconque s'aventurera dans ce film, prend un risque. Le risque de ne pas accrocher à un traitement radical, d'un monde fait de sexe, violence et motivations instables. ELLE c'est l'histoire de Michèle, une femme forte, n'ayant aucune faille en apparence, nocive pour son entourage. Elle va se faire agresser mais réagir à sa manière, à l'aide d'un jeu pervers avec son agresseur. Adapté du roman OH de Philippe Dijian, le film de Verhoeven brusque, perturbe. Sa caméra, au plus prés des personnages, ne lâche pas Michèle, ne nous épargne rien non plus. On se serait passer de certaines séquences comme celle de la masturbation, mais force est de constater que le cinéaste réussit son pari. En aucun cas, il ne tente d'expliquer le comportement de cette femme, ni faire de psychologie de comptoir, se refusant à donner l'explication de l'emprisonnement de son père. Non, Michèle est une femme dominatrice, qui impose ses règles, à tout le monde. En témoigne cette séquence grandiose du repas de noël où sa stratégie d'anéantissement des autres est rondement menée.

De plus, elle joue avec les hommes par le biais d'une arme diabolique : le sexe. Libre et froide, elle les mène à la baguette dans des jeux pervers déroutants. Quitte à frôler parfois l'indigestion. Le cinéaste ne met pas à l'aise, c'est sûr, mais permet surtout à Isabelle Huppert de briller, dans une sorte de libération de jeu total. Une incarnation incroyable qu'il sera difficile d'oublier.

ELLE c'est finalement l'histoire de notre époque, où le sexe devient un enjeu, un catalyseur des émotions et de la hiérarchie humaine. C'est lui qui permet de manipuler l'autre, de lui faire oublier la raison et de révéler un psychisme grave, comme celui de l'agresseur de Michèle. Et, dans un souffle, Verhoeven, comme à son habitude, glissera un rapport de l'Homme par rapport à la foi qui prouve son aveuglement même pour des actes odieux. ELLE ne montre pas seulement ce que l'on ressent mais bel et bien ce qui se cache derrière les belles façades.

AVIS GLOBAL : Radical, flippant dans sa représentation de l'âme humaine, ELLE est un film dérangeant quand on plonge dedans. Verhoeven revient avec un film plus sobre mais émotionnellement turbulent. Isabelle Huppert y est exceptionnelle.

NOTE : 13 / 20

ELLE 2h10

Un film réalisé par Paul Verhoeven

Avec Isabelle Huppert, Laurent Lafitte, Anne Consigny, Charles Berling.

Commenter cet article