Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de BATMAN V SUPERMAN, L'AUBE DE LA JUSTICE

Publié le 25 Mars 2016 par Romain Jankowski

Que ce film était attendu ! Que ce film avait de pression presque trop lourde pour ses épaules. Et le constat fut amer avec des critiques désastreuses et des avis extrêmement partagés. Cette rencontre de deux mythes se doit de lancer l'univers partagé de DC COMICS à l'image de MARVEL et ses AVENGERS. BATMAN V SUPERMAN reste cependant un film à part, à part des canons, à part des standards, chute, se relève avec la fougue d'un jeune premier, se trompe de direction puis repart dans l'autre. Zack Snyder, le réalisateur, a vécu son expérience à 100 %. Ça se voit et ça se sent.

Deux heures et demie d'intensité herculéenne, aux thématiques (trop ?) nombreuses, à la disproportion trop importante. C'est sur ce point que le film divisera. Il confronte le mythe et l'Homme, sépare la divinité et la croyance pour bousculer les codes, tout ce qu'il y avait déjà, en surface, dans MAN OF STEEL. Snyder ne le fait pas sans symbolisme un peu lourd ou références trop appuyées mais réussit avec quelques plans à montrer l'ambiguité de certaines situations comme l'arme de dissuasion qui peut vite basculer comme arme de destruction ou la limite entre la vengeance et la justice. Sur ce dernier point, BvS est un sacré morceau de cinoche renforcé par cette idée qu'aucun des deux héros n'est irréprochable. L'affrontement idéologique ne concerne pas seulement Batman et Superman mais également le monde. En témoigne la bataille revisitée de MAN OF STEEL, du point de vue de Bruce Wayne, dans les premières minutes du film. Rappelant furieusement les attentats du 11/9, l'imagerie est d'une puissance inouïe et rappelle la place de l'Homme en filmant les événements du sol.

Bruce Wayne est ici un héros déchu, fatigué et à la limite de basculer du côté obscur. Si ce n'est déjà fait. Ben Affleck/Bruce Wayne est convaincant mais son personnage reste malheureusement un peu trop absent. Difficile d'avoir une empathie particulière pour un héros qu'on ne connaît que très peu. Même sa relation avec Alfred reste un peu en retrait. Batman, l'alter ego, est plus réussi et ses combats mano à mano extrêmement impressionnants. Clark Kent / Superman a plus de chance grâce à un passé que l'on connaît grâce à MAN OF STEEL. On comprend alors mieux son combat intérieur et a le droit à des scènes d'une portée poétique somptueuse (celle où il parle à son père mort). Autour d'eux gravitent des personnages plus ou moins bien écrits comme ce Lex Luthor, trop fou, trop étrange pour convaincre. Jesse Eisenberg est en roue libre totale et plonge parfois le film à la limite de la parodie. C'est l'un des gros points faible. Mention spéciale en revanche à Lois Lane, impeccable Amy Adams, qui a un rôle essentiel. Mais sans discussion possible, LA star du film c'est elle, celle qui illumine à chaque scène : Wonder woman ! Sublime Gal Gadot qui vole la vedette à ses partenaires masculins, envoie du lourd dans ses scènes d'action et dotée d'une intelligence redoutable. On a plus que hâte de voir son film l'an prochain !

BATMAN V SUPERMAN c'est aussi un affrontement, physique, brutal. Il a lieu et est costaud. Mais la chute et la réconciliation entre les deux (aucun spoil, tout le monde le savait déjà) est presque risible. Pas de détail ici mais elle prête forcément à sourire tant elle paraît un poil ridicule. Et le quart d'heure suivant aussi avec ce Doomsday et ses effets spéciaux d'un autre âge. Pourquoi Snyder se force à terminer ses films avec un besoin vital de CGI dégoulinant ? C'est franchement laid, grille les pupilles avec ce découpage foutraque et carrément illisible. Surtout, la créature n'est pas réussie et l'affrontement se déroule sans véritable accroc. Voilà qui est extrêmement décevant et qui fait revoir un peu la copie de l'ensemble. Sans compter que Snyder ne gère pas les clins d'oeil. L'apparition de AQUAMAN, CYBORG et FLASH, pour annoncer JUSTICE LEAGUE, en plein film fait un peu tâche. Et les visions de Wayne, même réussies, se combinent mal avec le matériau cinématographique car elles perdent inutilement le spectateur lambda (ceux qui ont lu les comics seront ravis en revanche de ce qu'elles annoncent).

 

 

Alors voilà, le GROS événement de l'année se termine. Il n'est pas parfait non, souffre d'un remontage visible, de coupures trop nettes. Mais au-delà de ces défauts, ça reste un grand moment, assurément. Il y a du sublime, des plans d'une beauté sans nom, des thématiques fortes. Oui, BATMAN V SUPERMAN est élitiste, on ne peut pas dire le contraire. C'est presque un anti-blockbuster et une nouvelle proposition du film de super-héros. Et c'est pas rien.

 

AVIS FINAL : Les défauts sont nombreux, la prise de risque totale. BATMAN V SUPERMAN est un film fou, pas assez furieux mais à la dimension iconique considérable. Il ne laissera personne indifférent.

NOTE GLOBAL : 15 / 20

 

BATMAN V SUPERMAN, L'AUBE DE LA JUSTICE 2h31

Un film réalisé par Zack Snyder

Avec Henry Cavill, Ben Affleck, Gal Gadot, Jesse Eisenberg.

 

critique de BATMAN V SUPERMAN, L'AUBE DE LA JUSTICE
Commenter cet article